•  

    Nuno Resende : Mon live report avec photos et vidéos le 27 mai au restaurant La Scène de Saint André de Sangonis

     

     

    Nuno Resende : Mon live report avec photos et vidéos de Saint André de Sangonis au Restaurant La Scène le 27 mai 2016

     

    Une fois de plus c'est reparti pour une vadrouille pour aller voir Nuno Resende. Départ le vendredi à 6 heures du matin. Ce que l'on peut dire c'est qu'il y a du monde sur la route. La semaine d'avant nous étions partis à 8 heures certes c'était un peu moins loin mais cela roulait mieux.... tssss je vais faire privatiser les routes quand je pars, c'est décidé.... bref, nous arrivons à l'hotel vers les 15 heures.... on souffle un peu puis on décide d'aller faire un petit tour. Direction un lac : le Lac de Salagou, je vous ai posté des photos « en live ». Pendant notre petite promenade je reçois un message de Liiza nous proposant de se retrouver un peu avant le concert. Rdv pris ! On repasse par l'hotel, souffle un peu, se change et nous repartons vers Saint André de Sangonis pour rejoindre Liiza et Lygane. Nous arrivons au centre du village, petite place centrale bordée d'arbres, on s'engouffre dans une place et on attend les filles. Pendant que l'on attendait je m’aperçois qu'il y a un joli chat très poilu (genre chat des forêts norvégiennes) qui est en train de nous espionner derrière sa fenêtre... lol.

     

     

     

    Les filles arrivent, on papotte et on se dirige vers un café. On s'installe, on passe commande, je ne veux pas balancer et même sous la torture je ne dirai pas qui a pris quoi.... mdr. Mais j'ai des « dossiers »;-). On passe un agréable moment, mais il est temps de se diriger vers la salle. Hop on saute dans les voitures, oui parce que moi je saute toujours en route dans ou d'une voiture;-).

     

     

     

    Ca y est on est devant la salle, il y a déjà Florence, Céline et sa fille ainsi que Evelyne, son marri et Coco. On se dit bonjour et on se dirige vers le resto. Arrivé(e)s devant le monsieur nous demande d'attendre quelques instants le temps que Nuno finisse de ranger ces affaires tranquille après avoir fait ses répétitions. Puis nous entrons et nous sommes dirigés vers nos tables respectives. On s'installe et commence des coucous et petits signes entres nous de tables en tables. Mdr c'était très bon enfant et une ambiance joyeuse se dégageait de ce moment.

     

     

     

    Je ne sais plus vers quelle heure, on était en train de manger, mais à un moment, mon esprit d'observation a repris le dessus et j'ai regardé vers la porte, juste au moment où un « joli monsieur » avec un chignon passait.... je dis à ma mère : « je crois que j'ai vu Nuno ! »  Elle me dit : « Ah bon ? Tu es sûre ? ». Moi : « Non, mais j'ai vu « un chignon » passer et c'était pas une femme !! » lol ;-).

     

    Effectivement c'était bien Nuno, il a posé ces affaires sur le côté du comptoir du bar à une petite table. Puis il est venu faire le tour des tables et dit bonjour. Il passe par notre table, on discute un peu (et non, n'insistez pas, je ne vais pas faire un live report détaillé de ce que nous nous sommes raconté;-) puis il nous dit « bien, je vous laisse, à plus tard, bon appétit ! ».

     

     

     

    Vient le moment où Nuno commence le concert. Première partie avec des morceaux plutôt calmes, ça va, la voix est là ! Et bien là !! Mais tu as raison Nuno, vas-y mollo pour commencer ;-). Je vous ferais bien une set-list.... mais j'ai bien peur d'oublier plein de morceaux...

     

    hop : j'essaie et bien sûr pas dans l'ordre  :

     

    Fever

     

    Fly me to the moon

     

    Roxanne

     

    Garota de Ipanema

     

    Feeling Good

     

    Angel

     

    All Of Me

     

    Love's Divine

     

    Don't Let The Sun Go Down On Me (duo)

     

    Mambo number 5

     

    La Camisa Negra (duo)

     

    All Night Long (duo)

     

    puis plusieurs titres dont je ne connais pas les titres, j'ai les vidéos, n'hésitez pas à me dire les titres...

     

    Uptown Funk

     

    voilà, il y a eu sûrement d'autres titres... désolée, je ne me souviens plus, celles qui étaient présentes, n'hésitez pas à me dire les titres que j'ai oublié....

     

    Bref, un Nuno en forme, blagueur comme d'hab. Toujours un vrai plaisir d'assister à un de ces concerts. Puis c'est la fin et là surprise ! La remise de son cadeau d'anniversaire à venir ! Hop Lygane sur scène avec Nuno, Flo au pied de la scène. J'ai dégainé pour filmer et je suis passée devant une petite dame.... désolée madame, service photos/vidéos oblige j'ai un pass presse !! mdr. Un joli moment, et en plus je suis contente de ma vidéo ! Ouai, je m'auto congratule !!

     

    Nuno Resende : Mon live report avec photos et vidéos de Saint André de Sangonis au Restaurant La Scène le 27 mai 2016

     

    Après cela, direction séance de dédicaces. Comme d'habitude, avec les filles un « petit conseil stratégique » se met en place. Oui, on va faire comme d'hab, on passe ensemble et chacune prend une photo de chacune, comme cela ça nous fait au moins 3 photos ! C'est parti ! Arrive mon tour, je m'approche de Nuno, hop on se fait des bisous, je lui tend mon petit sac avec son cadeau, il l'ouvre st sort le bracelet qui est dedans. De suite il le met et on pose pour les photos (avec le bracelet mdr). Il me signe la pochette de mon Ep. On discute un peu et je lui propose un selfie ! Alors là, comment dire.... un grand moment ! Un vrai sketch ! Je vais donc appeler ça : « l'atelier selfie de Nuno Resende »;-). Je déclenche donc le 1er selfie, qui bien sûr est tout sombre. Il faut dire que le coin où l'on était, était seulement éclairé par un spot qui s'éclairait épisodiquement... mdr. Donc bien sûr.... après un ou 2 loupés... Nuno a décidé de prendre « les affaires en main » mdr et s'est chargé de faire la suite des selfies. Après plusieurs phrases épiques, des pépites et autres bêtises communes de nous 2 , c'est fièrement que nous avons fait 9 selfies à nous 2 !! On est trop forts, quel duo de champions ! Après cette rigolade, il est temps pour moi de continuer à prendre les photos des copinoux. Donc on se refait des bisous pour se dire au revoir, et je file en face pour faire donc les photos.

     

    Voilà la soirée se termine, et quelle soirée !! Un bon moment entre Nuno et nous. Comme d'habitude, très proche de nous, adorable, blagueur (ouai, ouai !! je confirme, non mais quel canaillou!!). On se dit toutes au revoir et on rentre.

     

    Nuno Resende : Mon live report avec photos et vidéos de Saint André de Sangonis au Restaurant La Scène le 27 mai 2016

     

    Nuno et moi

    Mais pour une fois, je vais rajouter mon voyage de retour qui, a été aussi épique que la soirée. On décide le lendemain de faire un détour par le Mont Aigual. Tout se passe bien, il fait un temps magnifique, de superbes panoramas à couper le souffle.... bref, génial. Une fois redescendus de là-haut on décide de rentrer par la Montagne Noire. Donc direction Lodève, bref... tout se passe bien jusqu'à un patelin où il y a écris route barrée pour cause d'éboulement.... bien.... comme il n'y a pas 50 routes ça va être vité réglé... seulement la barrière n'est pas mise sur le travers de toute la route et on voit des voitures sur la route.... donc c'est peut-être finis non ? ….. On s'y engouffre, ouai on est comme ça dans la famille, des rebelles ! Et puis si c'est vraiment éboulé, on bloque l’accès définitivement, on ne laisse pas une place grande comme un camion + un bus pour passer !! Donc on y va ! On fait environ 8 km sur cette route, alors c'est vrai que là aussi, on est vraiment seul au monde mdr, on dirait un paysage de … je sais pas comme un truc de film catastrophe où tout le monde a décampé.... mdr. Et là pouf un gros tas de cailloux éboulé en plein milieu de la route... euh, je crois que là, on peut plus passer... ouai, super bien observé Val ! Bon, on est bons, pour faire demi-tour en pestant ! On a perdu du temps, il est aux portes de 16 heures et finalement on est presque encore aux environs de Clermont l'Herault (là où on a passé la nuit). Car oui, la promenade vers le Mont Aigual fait faire le tour pour presque arrivé au point de départ. Et la route bloquée ne nous a pas arrangé. C'est donc plutôt agacés que nous reprenons la route. Bref, on a quand même bien rattrapé le temps. On a limité les dégâts et après un arrêt diner à Carcassonne, on arrive sous un orage et une pluie battante à la maison ! Voilà fin !

     

     

     

    Une fois de plus j'ai passé un merveilleux week-end, des souvenirs plein la tête, des étoiles plein les yeux. De superbes moments passés avec les copinous et avec.... Nuno ! Un Nuno comme je le dis toujours adorable, un amour ! Si proche de nous et si amical. Un grand artiste, mais aussi un grand monsieur de cœur. Merci pour tout Nuno, merci de ce que tu m'apportes, merci d'être là, tout simplement ! Je n'ai qu'une envie venir te revoir je ne sais pas où ni quand !

     

     

     

    Mes photos de Nuno

     

     

     

    http://europebonjovidare.kazeo.com/nuno-resende-mes-photos-de-st-andre-de-sangonis-le-27-mai-2016-gallery171428

     

     

    Mes vidéos

    Feeling Good

    Angel

    All Of Me

     

    Love's Divine

    Don't Let The Sun Go Down On Me

    Crazy Little Thing Called Love

    Ai Se Eu Te Pego

    Uptown Funk


    6 commentaires
  •  

    Mon live report avec photos de

     

    Nuno Resende à Sallèles d'Aude le 21 mai 2016

     

     

     

    Nuno Resende : Mon live report avec photos de Sallèles d'Aude le 21 mai 2016

     

     

    Une fois de plus nous voilà reparti en vadrouille pour un concert. Ce coup-ci, pour Nuno ! Le 1er de l'année et ce après 8 mois et demi sans le voir (un record sans le voir …). Départ tranquille pour une fois à 8 heures pour une fois que ce n'est « pas trop loin », environ 280 km. Gérable ! Tout se passe bien et tout en ayant bien pris notre temps nous arrivons à l'hôtel à Narbonne vers les 14h15. On souffle un peu et on va faire un tour vers la plage. On passe l'après midi, on se ballade, on se fait un « petit goûter » vers les 16h45..... oui, une crêpe m'a fait de l'oeuil... et il y a 2 choses , non 3 choses auxquelles je ne résiste pas : les jolis monsieurs;-). Les chats, et les crêpes lol. Puis on repasse vers l'hotel pour se préparer et se diriger vers la salle.

    Arrivé devant la salle vers 19 heures. Certaines copinoux sont déjà là: Liiza, Manue et Isabelle, on se dit bonjour, on papotte un peu, les filles partent diner et nous on reste car notre « petit goûter » nous tiendra largement. On discute en attendant avec Evelyne, son mari et Coco. On va on vient vers nos voitures respectives, car finalement il ne fait pas chaud la soirée arrivant.... Soudain on voit Nuno sur le parking.... ma mère dit : «on va lui dire bonjour !?» Moi spontanément, je réponds « non, on le laisse tranquille, on va pas aller l'embêter ! » Quand je m’aperçois que finalement Evelyne est déjà en train de lui parler.... donc.... voilà vu que quelqu'un l'a déjà abordé.... ma mère et moi on s'approche de lui et il vient nous faire des bisous. C'est là qu'il nous dit d'un air tout gêné qu'il s'excuse car il ne va pas pouvoir chanter, il à une extinction de voix, il a pris de la cortisone mais ça n'a pas fais assez effet... on lui dit que le principal c'est qu'il se soigne, qu'il ne fasse pas de folie, que l'on comprend et que bien sûr que on ne lui en veux pas. Il dit encore que c'est terriblement gênant, qu'il sait que l'on n'a fait de la route pour lui et qu'il ne peut pas nous offrir ce concert... on le rassure encore en lui disant que on ne lui en veut pas. Mais comme il avait commencé à parler avant de venir me voir, moi persuader qu'il partait définitivement.... comme une quiche je lui fais « mes aurevoirs » mdr.... bah oui, je croyais ne pas le revoir...

     

    Ensuite Florence, Enigmato et son ami et Aurore sont arrivés, on papotte, et il faut bien que je leur parle de la « mauvaise nouvelle »... donc voilà, je balance « la pavé dans la mare » avec mon annonce. Ca a jeté un froid, et j'ai coupé l'appétit de Florence du coup... désolée.... Le temps passe et on voit les gens s'approcher pour rentrer, donc on s'avance aussi et on rentre. On est au 1er rang, notre rang sera occupé par Florence, Manue, Liiza, Isabelle, mes parents et moi et Coco. Alors comment vous dire.... l'an dernier, t'ention, ça va être moche ce que je vais dire.... bouchez vous les oreilles, regardez ailleurs.... mdr mais bon, l'an dernier on savait que l'on allait entendre Nuno après le concours de chant.... mais là.... le concours et puis voilà quoi.... donc déjà je préviens les copinoux en leur disant que si jamais il y en a qui chantent du Piaf, du Brel ou du Brassens.... je décède !! Et bien sûr il y en a 1 qui a chanté du Brel..... j'ai faillis pleurer de désespoir.... mdr bref... donc avant que les candidats ne commencent, Nuno arrive, fait coucou et s'installe à sa place. Donc le concours commence : 12 candidats, c'est parti ! Bon, c'était sympa, il y avait du bon niveau, j'ai réussis à pas me suicider là avec le monsieur qui a chanté du Brel.... lol. Après chaque prestations Nuno donnait son avis et ses conseils à chaque candidats. C'était sympa, toujours un mot gentil et d'encouragement pour chacun. Mdr bon.... il y a une candidate.... mdr disons que... voilà, perso et je ne suis pas la seule à le penser, elle a chanté « I Will Always Love You » de Whitney Houston... et, bon, elle l'a massacré quoi.... ma mère me dit doucement : « Qu'est-ce que va dire Nuno tu crois ? » et moi je lui répond « Il va être gentil.... il va commencer à lui dire un truc gentil et après il va savoir diplomatiquement lui faire comprendre que bon... c'était pas top quoi... ». Et, c'est exactement ce qu'il a fait !! Je suis trop forte !! mdr. Ensuite une fois les 12 candidats passés il y a eu un entracte. Avec les copinoux on est allées dehors prendre l'air car il faisait très chaud dans la salle. Et au retour de la pause la suite du programme nous a été annoncé : Nuno allait tout de même chanter une chanson, puis les 6 candidats les mieux notés sur les 12 allaient repasser avec un autre titre. Donc Nuno nous a interprété « Fever », un moment magique que l'on attendait toutes malgré tout... Et c'est juste adorable de la part de Nuno d'avoir quand même malgré son état fait un titre. Ensuite chacun des 6 candidats est repassé, Nuno montait sur scène après chaque candidats pour donner avis et conseils à nouveau. Là, j'ai pris quelques photos. Ensuite quand cela a été terminé avant le résultat final, Nuno a dit qu'il aurait aimé nous chanté quelque chose de son Ep, mais comme il ne pouvait pas, il a fait passer le cd à la sono.

     

    Nuno Resende : Mon live report avec photos de Sallèles d'Aude le 21 mai 2016

    A un moment, je sens quelqu'un qui me tapote sur l'épaule.... je me retourne l'air interrogateur... c'était une dame du rang de derrière nous qui me dit : « Vous le suivez beaucoup le chanteur ? ». Je lui répond : « autant que cela m'est possible, oui... ». Et là elle me dit : « Oui parce que je vous ai vu l'an dernier ici, je vous reconnaît ! ».... oups démasquée je suis.... lol . Bref, le résultat est annoncé, remise des prix pour les 3 meilleurs. Ensuite on nous annonce une séance de dédicaces. Petit conseils entres copinoux... que faire, quand ? On décide finalement d'y aller tant qu'il n'y a pas « foule » et comme d'hab on se dit que lorsque une passe, les autres prennent en photos, comme cela, cela nous fait ¾ photos chacune.... On se met en file et on attend notre tour. Manque de bol, pour les photos cela se passe dans l'autre sens et moi je suis dans l'incapacité de prendre les photos pour les copinoux car je suis derrière et je ne peux passer de l'autre côté sans que quelqu'un ne croit que je pique des places... désolée.... mon tour arrive.... je donne à Nuno le petit cadeau que je lui ai porté. Un livre photos avec les meilleures photos de lui que j'ai pris depuis le tout 1er concert que j'ai vu de lui. Je lui dis aussi que pour une fois c'est moi qui lui ai fais une dédicace dans le livre photos. On se marre et il le feuillette et il y va de ses commentaires : « ahhh celle-là j'adore ! » (celle qu j'ai mis en couverture que j'avais pris à Ollioules en fait, celle que je lui ai offert et dont il s'est servi en photo de proofil pour son compte Instagram.). «  Et celle-là c'était où déjà ? Ah oui c'est marqué... : Braine l'Alleud» mdr. On se fait des bisous on se reparle encore un peu, et puis on pose pour les photos.

    Nuno Resende : Mon live report avec photos de Sallèles d'Aude le 21 mai 2016

    Puis on se dit aurevoir et on se refait des bisous. On s'écarte un peu, on discute en peu avec les copinoux et il est temps de partir et de se dire aurevoir.

    Voilà, encore une belle soirée de passée avec Nuno et les copinoux ! Que de bons moments même s'il n'y a pas eu de concert, Nuno a été tellement présent et proche de nous après que, bon.... vallait mieux qu'il préserve sa voix pour la suite... suite dont je suis impatiente pour vendredi prochain ! Merci encore Nuno pour ces bons moments passés avec toi. Tu es un grand Monsieur, une belle personne et un bel artiste. Tu nous (me) donne énormément et c'est normal que en retour, non je ne vais pas généraliser donc je vais dire « je ». Et donc c'est normal que je donne en retour pour toi. Merci pour tout. Et les copinoux, à la prochaine !

    Mes photos

    http://europebonjovidare.kazeo.com/nuno-resende-mes-photos-de-salleles-d-aude-le-21-mai-2016-gallery170916

     


    6 commentaires
  •  

    EUROPE : Mon live report avec photos et vidéos de Grimaud le 29 avril 2016

     

    EUROPE : Mon live report avec photos et vidéos au Festival Harley Davidson le 29 avril 2016 à Grimaud

     

    Une fois de plus me revoilà en vadrouille pour un concert. Un concert tant attendu depuis des semaines, voire des mois : Europe ! Bon, ok, je vous l'accorde cela ne fait pas si longtemps que cela que je les avais vu.... depuis le 4 décembre à Toulouse en 1ère partie de Scorpions, mais bon.... Nous voilà partis donc à 4 heures du matin pour mon 16ème concert de Europe ! Oui 16ème !! Ca peut paraître beaucoup pour certain(e)s, et aussi peu pour d'autres lol. Je suis loin des 50 comme pour certain(e)s cela doit être le cas.... mais bon... Nous prenons donc la route, tout se passe bien et nous arrivons à Frejus (lieu où j'ai réserver l’hôtel) vers les 11h30. Une pause déjeuner s'impose, puis direction hôtel .Une fois arrivés à l’hôtel on décide de souffler un peu, se changer... bref... Puis direction le lieu du festival vers 15h30. Quelle belle vue tout le long de notre route, mais y'a du monde !! Bizarre lol;-). Nous voilà arrivés après un petit arrêt photos en route.

    EUROPE : Mon live report avec photos et vidéos de Grimaud le 29 avril 2016

    Bon, le premier soucis, va être de se garer.... pas évident avec toutes les motos et circulation partout..... Demi tour, je viens de voir un « parking ». On s'y engouffre, cool presque en face de l'entrée du camping où le festival à lieu !! Quelle chance !! On prend nos affaires, roooh pinaise ce qu'il est lourd mon sac avec mes 2 appareils et mon camescope... sans oublier de l'eau.... va falloir que « j'embauche » un porteur de sac pour les prochains concerts. Comme ça il me suivra partout en courant en portant mes affaires. Il a intérêt à être en forme car il va courir avec moi. Des candidats potentiels ? Oui, alors envoyez-moi mp pour postuler lol ! On entre donc dans le camping et on arrive au niveau des tickets, bien sûr, pressée comme j'étais je ne fais pas gaffe et m'engouffre dans la mauvaise file. Oui, il y avait une partie achat des tickets sur place et une partie pour ceux qui ont déjà acheté (comme moi) leur ticket sur internet. Quand je m'en rend compte, je repars en sens inverse toujours au pas de course, et m'engouffre dans la bonne cette fois-ci.... nous présentons nos ticket à la dame qui nous file un bracelet. Hop le bracelet bien serré à mon poignet on va vers la plage : lieu magique du concert ! Après une marche sportive pour éviter les motos qui roulent dans les allées nous arrivons enfin sur la plage. Et là, waouhhhh !!! Mais quel panorama !!

    EUROPE : Mon live report avec photos et vidéos de Grimaud le 29 avril 2016

    La plage avec l'eau d'un bleu magnifique, le soleil et la scène avec juste 2/3 personnes devant.... ça va être trop facile d'être bien placé. Pas d'urgence on s'installe donc en terrasse d'un café sur le côté de la scène, face à la mer...c'est de là d'où je vous ai posté ma première photo : celle de la scène ! On assiste à la répétition du groupe de 1ère partie.... comment dire ? J'ai vécu un calvaire.... jamais ils ne vont s'arrêter ? Ils ont fait une répétition qui laisse présager un concert de 3 heures !!! Pinaise, mais cassez-vous ! J'ai mal au crane là d'un coup.... mdr. En plus, je comprends bien qu'il n'y aura pas de répétitions de Europe. Soit, ils l'ont fait bien avant mon arrivée, soit ils n'en ont pas fais.... mystère.... Une fois que le groupe a terminé sa répétition, je décide de m'avancer car je trouve qu'il y a beaucoup de « badauds » qui rôdent autour de la scène. Et comme je n'ai pas envie de me louper le premier rang parce que des curieux pas fans de Europe monopolisent le devant... je décide d'y aller. Hop nous voilà donc devant la scène accouder à la barrière. C'est pas mon côté habituel.... d'habitude, je suis au milieu entre John Leven le bassiste et Joey Tempest le chanteur . Et là je suis au milieu entre Joey et John Norum le guitariste.... tssss bon, je vais faire avec.... bon, rigolez pas, mais il y a toujours des échanges sympathiques entre John Leven et moi, c'est pour ça que je regrette de ne pas être plus vers lui.... bon, le principal, c'est que Joey sera quand même bien par rapport à moi quand même. On passe le temps, je fais un petit selfie que je vous poste lol, puis ensuite la photo de la vue depuis la scène, juste magnifique !

    EUROPE : Mon live report avec photos et vidéos de Grimaud le 29 avril 2016

    Ca y est il est 21h et le premier groupe commence.... je suis morte de rire car le vigile en face de moi entre le bord de la scène et la barrière à l'air de se faire ch--- mdr. Je le regarde avec compassion et il se marre car il comprends que moi aussi je subis le 1er groupe.... je regarde partout, à droite, à gauche, derrière moi.... enfin faut bien s'occuper quoi.... et c'est là que d'un coup, Ian Haugland le batteur de Europe passe sur le côté droit de la scène pour passer derrière le rideau.... là grand moment de dispersion de ma part, je m'agite dans tout les sens et tout sous le regard amusé de mon « nouveau pote le vigile » lol Naaannn mais ho, c'est Ian quoi, faut comprendre !! Le concert se termine enfin, ils ont joué jusqu'à 22h30 presque !!! C'est à dire que autant que ce que va jouer Europe !! C'est juste scandaleux ! Un concert d'une heure 30 qui m'a paru durer 3 heures..... allez hop, dégagez, maintenant on passe au vif du sujet !

    EUROPE : Mon live report avec photos et vidéos de Grimaud le 29 avril 2016

    22h40 environ, le Prince Charmant arrive sur scène (oui, c'est Joey Le Prince Charmant);-). Europe arrive sur scène alors et là, c'est la folie ! Hop, set-list tant que j'y pense :

    War Of Kings
    Hole In My Pocket
    Rock The Nigth
    Wasted Time
    Last Look At Eden
    Carrie
    The Second Day
    Firebox
    Sign Of The Times
    Vasastan
    Girl From Lebanon
    Ready Or Not
    Nothing To Ya
    Drum solo
    Superstitious
    Cherokee
    Days Of Rock'N Roll
    The Final Countdown

    Comme j'ai dis dans mon petit résumé juste à la fin du concert vendredi soir. Quelle pêche ! Mais quelle pêche. Une énergie débordante ! Une complicité entre les garçons sans faille. Ca fait plaisir à voir !! Le public réagit bien ! Pourtant je ne pense pas que l'on était nombreux en tant que fans ! Comme d'habitude Joey court partout, pas facile de réussir des photos potables.... une vraie tornade ce garçon !! Et bien sûr ce qui devait arriver, arriva.... Joey a trébuché sur un petit spot en reculant et il s'est rattrapé je ne sais pas comment lol. Non, mais il me fait toujours des frayeurs.... A un moment Joey est descendu entre la scène et la barrière en tenant sa guitare pour la faire gratouiller par le public (oui c'est sa nouvelle manie). Et donc il s'est dirigé vers moi, entre ma voisine et moi... et comme j'étais occupée avec mon appareil, le temps que je le range... mdr et que ma voisine se jette plus sur Joey que sur la guitare... Joey a abrégé le « moment » est s'est barré tout en me lançant un petit regard qui voulait dire « bravo ! Tu as loupé ton coup et du coup ta voisine en a profité ! » mdr grrrr pas possible ces filles qui ne savent pas se tenir, faut pas faire ça à Joey !! Faut pas lui sauter dessus !! C'est pas difficile à comprendre tout de même !! Bon moi j'ai loupé l'occase de gratouiller sa guitare. En plus j'aurais pu faire un check avec lui.... Bon, au moins il m'a vu et reconnu lol;-). Bref, un concert d'enfer, c'est difficile de vous expliquer ce que je ressens. Le seul point négatif de ce concert c'est que à environ 30 minutes de la fin les vigiles qui étaient entre la scène et la barrière sont grimpés sur les barrières pour se mettre devant et avoir une vue « large » pour voir toute la foule. Et comme j'en avais un pile devant moi (pas mon nouveau pote, mais un autre) je devais regarder à droite et à gauche de lui. Tsss à un moment je lui ai demandé de partir, que je voulais profiter du concert sans lui devant moi.... bah oui, désolée mais bon.... c'était gonflant. Il s'est excusé et m'a dit qu'ils ne pouvaient pas faire autrement,que c'était pour notre sécurité car ils avaient repéré un voleur, qu'ils l'avaient attrapé et qu'il savaient qu'il avait des complices. Donc pour dissuader ils devaient se mettre comme cela.... alors bon, du coup je lui ai dis que je comprenais.... mais c'est dingue, faut toujours qu'il y est des troubles-fêtes qui profitent pour emmerder le monde !! Ensuite vers minuit 10 retentit les premières notes de The Final Countdown, et comme d'habitude, ma gorge se serre et de petites larmes perlent à mes yeux.... et oui, c'est la fin.... un concert d'1 heure 30 qui est passé comme une fusée !! Juste avant qu'ils ne partent John Leven le bassiste me regarde, du coup, je lui fais signe le pouce levé que le show était juste génial. Il m'a répondu en me faisant des mimiques marrantes comme quoi il avait compris et me remerciait avec des gestes. Trop mignon !

    EUROPE : Mon live report avec photos et vidéos de Grimaud le 29 avril 2016

    Europe est juste un groupe fait pour la scène. Si jamais vous ne les avais jamais vu, si jamais un jour (et je vous le souhaite) vous avez l'occasion d'aller les voir, allez-y, vous ne le regretterez pas et après vous ne pourrez plus vous passer d'eux ! C'est aussi un groupe proche de ses fans, bon, c'est vrai que l'on ne peut pas toujours les voir autant que l'on voudrait après ou avant les concerts. Mais il y a de sacrés échanges de regards entre eux et nous. Enfin, bon en tout cas je sais qu'à tout les concerts (du moment où je suis bien placée devant bien sûr) j'ai mes petits regards ou sourire ou petits gestes de la main de la part de Joey et John Leven, je sais comme cela qu'ils me reconnaissent ! Et ça, ça fait plaisir. Bien, je suis prête pour de nouvelles aventures avec eux de ci, de là... Merci messieurs pour ce bonheur que je vis avec vous depuis bientôt 30 ans !

    Toutes mes photos de Europe ici :

    Mes photos

     

    Mes vidéos :

    Wasted Time

     

    Second Day

    Sign Of The Times

     

    Nothing To Ya

    Girl From Lebanon

    Firebox

    Cherokee

    Days Of Rock'N Roll


    4 commentaires
  • londres11112015bis

    Merci Nadine pour tout ce qui va suivre : live report, photos et vidéo

    Jeudi 3 décembre 2015 - 3h48 du matin… Oui oui, du matin ïŠ

     

    Je me réveillais en sursaut… déjà l’heure ? Je regardais le réveil : ah non, j’avais encore quelques heures à patienter… Je souris dans le noir béatement à l’idée de la soirée à venir, que j’attendais depuis si longtemps. En attendant, farniente ! Deux jours de congés avant le week-end (il fallait bien ça : un jour pour stresser, un jour pour détresser, redescendre sur terre et se dire « vivement le prochain ! »).

    Monsieur à mes côtés, me dit « toi aussi tu ne dors pas ? » (Il a des insomnies…). « Moi aussi ? ». Je lui répondis que je venais de me réveiller… Là il s’est mis à me parler de tout, de rien, de son boulot… Et puis, comme si le fait de parler l’avait apaisé, il s’est retourné et s’est rendormi… en ronflant, bien sûr (sinon ça n’aurait pas été drôle…). Finalement, le réveil en sursaut n’était probablement dû, ni à une rêverie, ni à un cauchemar, mais bien aux roulés-boulés de Monsieur à côté de moi… Là je me suis dit que la journée allait être très très longue…………

    6h30, le réveil a sonné. Punaise, j’avais mal au crâne, je n’arrivais pas à ouvrir les yeux… quelle plaie ! Il fallait pourtant que j’amène les petits à l’école… et que j’aille à mon rendez-vous.

    8h20. Je venais de déposer les enfants à l’école ; je leur avais promis qu’ils n’iraient pas à la garderie ce soir pour une fois (mmm contents mais aussi tristes et déçus, à l’idée de passer la soirée sans maman). Hop, je récupérais la voiture, direction la banlieue de Bordeaux pour la matinée cocooning que je m’étais prévue ïŠ Après ça, je finaliserais probablement les cadeaux de Noël…

    Matinée tranquille… Repas tout aussi tranquille… Et puis après-midi musique à fond pour continuer à me mettre en condition ïŠ (avec un casque, sinon, les voisins auraient appelé la Police…) !

    Je repensais au message que m’avait laissé David, la veille au soir… 18h00 devant la patinoire… Pour moi c’était impossible. Bah, je ferai de mon mieux ! J’avais ma place assurée de toute façon ïŠ

    Il devait être 15h00… Jon Bon Jovi scandait dans mes oreilles…

    […] One for love
    One for truth
    One for me, one for you
    Where
    we once were divided, now we stand united
    We stand as one... undivided.
    How many hands? How many hearts?
    How many dreams been torn apart?
    Enough, enough... the time has come to rise back as… […]

    Etait-ce une coïncidence ?… Ça faisait maintenant plus de 15 jours que les attentats de Paris avaient eu lieu. Je repensais à tous ses innocents, partis voir un match de foot, partis manger un morceau ou voir un groupe de rock… Maintenant partis pour toujours… loin… d’où personne ne revient jamais… Et je me dis « et ce soir ? »… Ça m’a fait frissonner. J’ai repris la voiture pour aller chercher mes enfants à l’école, et nous sommes rentrés… J’ai arrêté la musique, et on a joué… joué… encore et toujours joué… j’ai profité d’eux comme si c’était la dernière fois que je les voyais (quelle connerie de penser ça n’est-ce pas ?)…

    J’ai préparé le repas, écoutant mon fils de 5 ans et demi me raconter sa journée avec force détails… et puis 18h00 est arrivé (si vite…). L’aînée s’était enfermée dans sa chambre… comme pour fuir la réalité (c’est bizarre, elle me rappelle quelqu’un quand elle fait ça…).

    18h30, enfin, mon mari de retour me dit, « allez vas-y, c’est bon, je gère »… ïŠ (hahaha… oups !…). Verdict le lendemain ïŠ

    J’avais quand même le cœur serré… le petit pleurait, la grande faisait une tête d’enterrement… Bref, il ne fallait pas se laisser abattre (mmmm… façon de parler) ! Nadesdja en mode warrior, c’est terrible ! Mais la positive attitude, plus je vieillis, plus je la cultive ïŠ

    Sur la route donc, 40 kms me séparaient de Bordeaux… Un certain Joey Tempest chantait à tue-tête (à moins que j’aie mis le volume un peu trop haut ?) « Days of rock n’ roll »… 25 kms... 10 kms… et là, damned ! Un panneau lumineux indiquait un bouchon… je pestais ! Foutue ville… des bouchons à 19h00… pffff… J’avais prévu de ne pas aller jusqu’à la patinoire en voiture (au vu des derniers événements, le plan Vigipirate renforcé, la venue du Ministre de l’Intérieur à Bordeaux, ce jour-là, ça risquait d’être « un joyeux bordel » en centre-ville) - mais de me garer place des Quinconces (désolée pour ceux qui ne connaissent pas) et de rallier LE LIEU en tramway, histoire de rester zen…

    Dans le tram, j’étais tellement dans mes pensées, qu’à un moment donné, j’ai entendu « Hôtel de Ville » dans le micro, et… comment dire, je crois que j’ai poussé un cri (bestial ?)… Les passagers autour de moi m’ont regardé d’un air soupçonneux, genre, « mais elle s’est évadée d’un HP celle-ci ? »… puis, reprenant mes esprits j’ai poliment demandé au géant black (je ne suis pas grande ; lui l’était vraiment, très grand… un géant) planté à mes côtés « ils ont dit Hôtel de Ville ? ». Il a souri de toutes ses dents (toutes blanches) et dit « oui, c’est le prochain arrêt »…. Ouf, finalement, l’évadée de l’HP (pour les anglophones qui voudraient traduire avec Google, le sigle HP ne veut pas toujours dire Hewlett Packard, c’est aussi un sigle français qui veut dire, Hôpital Psychiatrique… ïŠ) allait pouvoir descendre du tram et prendre sa correspondance pour la patinoire.

    Devinez quoi ?... J’ai raté ma correspondance… alors j’ai couru… Non non non, stop… arrêtez de rire, ce n’est pas drôle DU TOUT !! Courir quand on n’est pas sportif, ça peut vite s’avérer être un calvaire… Oui !

    Presque arrivée… presque arrivée… Allez encore un effort… Et là, stoppée net dans mon élan…………… Devant moi, une file d’attente… monumentale ! Non mais tous ces gens, où allaient-ils ? Non non non… Impossible… Totalement perdue, je regardais l’heure sur mon téléphone… 19h55. 5 minutes… Il ne restait que 5 minutes… Mais grande innocente (certains diront crétine), je pensais que le concert ne commencerait pas, alors qu’il y avait quelques 200 personnes dehors, sautillant d’un pied sur l’autre (il ne faisait pas une chaleur tropicale quand même – le temps idéal pour un suédois, certainement, mais pour une française, frileuse, crevée et à bout de souffle, et bien…). Certains, bardés de tee-shirts Metallica, Iron Maiden, etc., se réchauffaient en buvant des bières, mangeant des hot-dogs et fumant (pas que du tabac, vu l’odeur…). Autour de moi, ça parlait de Scorpions… Scorpions (encore ?)… et euh… Ben oui, Scorpions… Je me suis dit, « mince, y aurait-il une file d’attente pour eux et une file d’attente pour Europe » (ha utopie quand tu nous tiens !)… Inutile de vous donner la réponse…

    Devant moi, un mangeur de hot-dog, blouson en jean à l’effigie de Def Leppard, demanda à sa voisine « Europe, ça doit être bien pour qu’ils fassent la première partie des Scorpions » (« Aaaaah ! Enfin une pensée positive ! Quelqu’un qui a du goût » me dis-je…). La voisine du mangeur de hot-dog, se mit à chanter (faux) « tututut-tut-tututututuuut » (Oui écrit comme ça, ça ne donne rien, mais il s’agissait de The Final Countdown). J’étais scotchée… Europe, 30 ans de carrière et c’est tout ce que le public bordelais avait retenu ? Merde, quelle honte…

    La file avançait à petits pas… Il n’y avait finalement que 5 accès à la patinoire, avec avant ça, 5 portes / barrages où l’on était fouillé. Oui c’est le truc désagréable, mais nécessaire (j’ai entendu un gars dans la file à côté de la mienne dire à sa copine/femme « merde, j’ai mon couteau dans ma poche ! Mets-le dans ton sac, on ne verra rien ! » Je me suis dit qu’il était aussi perturbé que moi…

    Pour la fouille, donc, les femmes étaient orientées vers des gardes féminines et nous passions beaucoup plus vite (les filles en sous-effectif à un concert de rock… Y en a-t-il encore que ça étonne ?). La nana a rapidement regardé dans mon sac (noir, dans le noir…), jeté un œil à mon pass collector et je suis entrée ! Yiiiihaaa !!

    Dans un coin du hall, il y avait les tables où l’on pouvait voir/acheter des tee-shirts, des sacs… C’est tout ce que j’ai pu repérer, car j’ai entendu la voix de Joey qui haranguait le public… J’ai foncé ! Déjà ? Mince, déjà ? Je regardais l’heure… 20h23… Il m’avait fallu 30 minutes pour arriver jusque-là. Et il y avait encore tant de monde dehors… ïŒ

    Carrie…

    Le groupe chantait « Carrie » quand je suis arrivée au pied des tribunes… Il y avait du monde, mais il m’a semblé qu’il y avait des sièges vides dans les gradins et les tribunes (peut-être était-ce une impression ?). Et là, nouvelle attente (décidemment…). Jusqu’à ce qu’une fille s’approche de moi et me demande « Vous êtes plusieurs ? »… Sourde comme un pot au vu du volume des instruments/amplis, je l’ai faite répéter 2 fois ïŠ Elle avait l’air agacée… forcément, avec la foule qui s’agglutinait derrière moi, je lui faisais perdre son temps. Là elle m’a conduite jusqu’à ma place… et m’a priée de m’asseoir. Ça m’a fait une drôle d’impression ! L’impression d’être une VIP lol…

    Et là… Et bien je me suis assise… et j’ai profité du spectacle (sourire béat). Il y avait bien des places libres dans les gradins : quasiment tout le 1er rang des gradins Sud (côté John Levén) – Je me suis dit que j’aurais été mieux placée là-bas…

    Sur la scène, en forme de T, le groupe était « positionné » comme d’habitude. Ian et Joey au centre ; Mic, à gauche, était un peu moins en retrait que d’habitude, plus proche de Joey et de Ian. John Levén, à gauche, et John Norum à droite (précision : quand je dis, gauche-droite... c’est si l’on considère qu’on est face à la scène ïŠ).

    Fin de la chanson… j’étais en train d’enlever mon blouson… Ce fut un peu compliqué d’applaudir avec le téléphone dans une main, le blouson a moitié enlevé, le sac qui pendait lamentablement sur un bras… Mmmmm… Organisation défaillante (ou 2 mains gauches peut-être ?).

    Rock the night…

    D’un coup j’ai pensé à Valérie, à qui j’avais promis des photos (même si je savais qu’avec mon téléphone super smart, mmmm, ça n’allait pas donner grand-chose de bien)… et au lieu de prendre une photo, je lui envoyé un SMS qui disait « Ils ont une pêche !!! Prépare-toi pour demain ! Une tuerie ! ». (Neurones défaillants et/ou fatigués = envoi d’un SMS au lieu de prendre une photo et écrire « tuerie » quand on assiste à un concert de rock… blah).

    Joey avait effectivement l’air très très en forme (enfin, c’est ce qu’il me semblait… de loin, avec mes yeux de taupe ). Il « sautait » sur scène, faisait tourner son micro, comme il le fait toujours, un peu à la façon de David Coverdale. Et puis à la fin du morceau, il a « tapé » son pied de micro par terre, je dirai, un peu rageusement… mais, peut-être que de loin, avec mes yeux de taupe… ou mon état perturbé, mmm j’ai tout imaginé ? A confirmer (ou pas) par les fans du 1er rang ïŠ

    Mic et Ian se démenaient sur leurs instruments. John Levén, comme à l’habitude, accrochait le public des yeux. A un moment, il a regardé quelqu’un au 1er rang, d’un air faussement offusqué : il avait jeté un médiator et la personne qu’il visait ne l’avait visiblement pas attrapé… John Norum, rien à dire. Il est parfait, si parfaitement parfait, dans sa façon d’être, son jeu musical, que c’est à se demander s’il n’est pas un peu alien (ce n’est pas péjoratif…). Franchement, ce n’est pas humain de jouer comme ça. Ou une bonne fée s’est penchée sur son berceau, je ne sais pas ïŠ

    Et puis, Joey a annoncé une chanson du dernier album… Days of rock and roll ! Je me suis agitée sur mon siège, ravie (j’adore ce morceau), et je me suis mise à taper sur mes cuisses en rythme avec Ian. Ma voisine s’est tournée vers moi, yeux écarquillés… Je lui ai fait mon plus beau sourire et j’ai levé mon pouce en l’air pour lui signifier que c’était bien !... Je ne suis pas certaine qu’elle ait compris et/ou adhéré mais tant pis. Comme je l’ai dit plus haut, que ce soit dans la file d’attente ou à ma place, j’étais entourée de fans des Scorpions…

    J’ai pris une ou deux photos… Et alors que je lisais la réponse SMS de Valérie, les lumières se sont éteintes. J’ai levé la tête en direction de la scène, mi surprise, mi inquiète, et les premières notes de The Final Countdown ont retenti. J’ai dit, tout haut « Oh non c’est déjà la fin ! ». Dans mon for intérieur j’ai maudit tout le monde… À commencer, par moi-même. Joey a crié « Are you ready ?! »… Les fans des 1er rangs ont répondu, quelques autres dans les gradins, les tribunes, aussi… Joey s’est mis à sauter sur scène, les fans du 1er rang aussi… Oui les fans du 1er rang… parce que les autres hélas… J’ai filmé le début de la chanson, la scène, mais aussi le public, c’était surprenant : des gens apathiques, des petites lumières blanches au bout de leurs mains levées (des téléphones qui filmaient) et voilà… Le groupe se démenait sur scène pour le dernier morceau de la setlist, cet hymne que TOUT le public aurait chanté à l’unisson il y a quelques années… Public bordelais, tu m’as déçue !

    Et puis le concert s’est terminé… Il n’y a pas eu de rappel, juste des remerciements, très simples…

    Pour la setlist intégrale, je vous invite à consulter David et/ou Farida…

    Un rideau/écran à l’effigie des Scorpions a été tiré, les lumières se sont allumées. Pas mal de gens sont sortis (dans le hall ?) faire une pause, boire un coup, manger… Je me suis demandée si je pouvais sortir ou pas… Dans le doute, je me suis abstenue. J’ai envoyé un SMS à David pour savoir où il était placé. Réponse : devant… Côté John Norum… Sans blague ? ïŠ Nous avons échangé quelques SMS… Il ne savait pas s’il aller rester devant jusqu’à la fin.

    Un peu plus tard (une éternité à mon goût… j’avais mal partout : la pression était en train de retomber, sans doute), le concert des Scorpions a commencé… La scène avait énormément changé de physionomie : il y avait un écran géant au-dessus d’un mur d’amplis Marshall et sur ce mur d’amplis, une scène secondaire, style plateforme où était installé le batteur, James Kottak.

    Je n’ai pas compté le nombre de morceaux joués, mais je pense qu’il y en a eu une bonne vingtaine… Et comme je ne suis pas ultra-fan, je ne saurais pas vous donner la setlist intégrale. J’ai reconnu, entre autres, Send me an angel, Wind of change, Rock n’ Roll Band…

    Le groupe a rendu hommage aux victimes de Paris : d’abord, le régisseur lumière a illuminé la scène aux couleurs de notre drapeau… puis plus tard, une Tour Eiffel stylisée bleu-blanc-rouge a été projetée sur l’écran géant… c’était émouvant.

    Pendant le concert, à plusieurs reprises, Klaus Meine s’est improvisé Père Noël, distribuant à la pelle des « drums sticks », et les guitaristes/le bassiste, des mediators ïŠ

    A un moment donné, le batteur a joué solo 2 fois… La seconde fois était plus impressionnante : la plateforme sur laquelle il était installé, s’est élevée dans les airs. Monsieur culminait alors à 7-8 mètres du sol, et jouait… punaise, un truc de fou (peut-être est-il un peu fou ?)… Il s’est retrouvé torse-nu, debout sur son instrument, et a montré son dos au public, son dos tatoué, sur lequel on pouvait lire la réplique du message imprimé sur le blouson (en jean, sans manche) qu’il portait juste avant : « Rock n’ Roll Forever ». Oh yes ! Il a bu un verre de bière cul-sec… En bref… un truc dément.

    Le public autour de moi était en délire…

    Ensuite j’ai reconnu « Big city lights » et le concert s’est terminé.

    Le public sifflait, et en réclamait encore… les pieds tapaient les gradins… Le groupe a joué en rappel, Still loving you et Rock you like a hurricane. Puis le groupe s’est retrouvé au centre de la scène pour les remerciements, Klaus Meine, le drapeau français sur le dos a dit « Merci Bordeaux » en français. Et puis… Voilà, c’est tout.

    J’ai envoyé un SMS à David, pour savoir si l’on se retrouvait à la sortie… Nous nous sommes finalement retrouvés dans le hall, lui, sa sœur et ô surprise, Farida : c’était bizarre… Ca faisait longtemps qu’on se côtoyait « virtuellement », et là, je ne sais pas… je me sentais toute timide. En plus, j’étais complètement sourde (j’avais oublié mes bouchons d’oreilles). J’entendais tout le monde autour de moi de façon étouffée. David me posait des questions, je le faisais répéter à chaque fois… Pfff… Quant à ma voix, passé les cris et les chants pendant 3 heures, je vous laisse imaginer…

    Nous avons décidé de sortir et de faire le tour de la salle (sans grande conviction pour ma part : j’étais convaincue que les gars – d’Europe, étaient partis depuis longtemps, juste après leur prestation). Plusieurs bus stationnaient autour de la patinoire, mais aucun immatriculé en Suède. Damned !! Farida a dit que de toute façon, il y avait une inscription sur leur bus : Rock n’ Roll (c’est ça ?)… La sœur de David a pris une photo du trio (nous ïŠ). Elle était à priori un peu floue (la photo) : nous avons bien ri quand Farida a dit que c’était mieux comme ça, on ne voyait pas les rides de nos visages. David a dit, « attends, attends, on peut zoomer ! » La réponse a été collégiale : « Non !! ». On a beau penser qu’à nos âges on ne craint plus rien. Et bien si… et c’est là qu’une photo floue prend tout son sens ! lol

    Nous nous sommes séparés là. Heureux, déçus, fatigués… J’ai poliment refusé que les copains fassent un détour pour me déposer au parking. Ne m’en veuillez pas, j’avais besoin de me poser… de réfléchir… de… me déboucher les oreilles aussi :D

    Dans le tram me ramenant au parking où était stationnée ma voiture, il y avait beaucoup de gens qui sortaient du concert, comme moi… je les entendais plus ou moins bien (toujours dans une espèce de brouillard auditif…). Ça sentait la bière et la pizza (curieux mélange, lol...). Plus je m’acheminais vers ma destination finale, moins il y avait de monde dans les rames… J’ai profité une dernière fois des illuminations de Bordeaux by night (en cette période, et Noël qui approche, c’est beau !)… J’ai récupéré fissa ma voiture et je suis rentrée…

    Au fond de mon lit, sous la couette moelleuse et chaude… L’euphorie était passée. J’avais juste envie de pleurer (put*** je suis vraiment trop sensible)… Les yeux grands ouverts dans le noir, je me suis dit que finalement, ces dernières 24 heures étaient passées bien vite… Les souvenirs ont afflué. Je me suis revue à 11 ans, dans la voiture de mes parents, quand j’ai entendu pour la 1ère fois The Final Countdown sur le petit poste de radio que j’amenais partout…

    Je n’ai pas pu retenir mes larmes davantage…

    1h12 est la dernière heure que j’ai vue sur mon réveil… Morphée m’a rattrapée…

    photos

    https://plus.google.com/u/0/photos/109688747160394826952/albums/6238435934657246913

    Fin The Final Countdown


    votre commentaire
  • EUROPE et SCORPIONS : mon live report

    avec photos et vidéos à Toulouse au Zénith le 4 décembre 2015

    DSC02819

    Une fois de plus nous revoilà « en vadrouille » ! Pour une fois ce n'est pas loin, c'est en « voisins » que nous allons assister au concert de Europe en première partie de Scorpions au Zénith de Toulouse en ce 4 décembre 2015. 110 KM ça va pour une fois ! Départ à 14 heures et go ! Go ! Go ! Tout se passe bien mais on se rend vite compte que l'on a bien fait de partir tôt. On arrive devant le Zénith à environ 16h40 avec tout es embouteillages que l'on a eu.. bien sûr le parking du Zénith n'est pas ouvert et in n'y a plus de places le long de la rue du Zénith. Donc on fait passage sur passage d'un côté, de l'autre pour essayer de se garer. Bien sûr impossible, et à force, à un moment un parking ouvre. Mais pas le parking traditionnel du Zénith... tant pis, on y file, pas le temps. Et vu déjà la file d'attente devant les portes....

    On se gare, je prends mon appareil que je planque dans ma poche et on y va. On arrive on se met dans la file qui attend derrière la première grille du Zénith. On commence à avancer, un vigile fouille tout les sacs. Ca y est c'est à moi, tout se passe bien, je fais mon air innocent « genre j'ai rien à cacher » mdr, j'ouvre mon sac en toute bonne foie... logique mon appareil est dans ma poche. J'espère juste qu'il n'aura pas le temps de fouiller plus. Donc il farfouille dans mon sac, tombe sur mon ear book de Europe.... tssss alors je vous explique, j'avais pris mon « mini ear book de Europe qui est un livre avec plein de photos que le groupe avait sorti en 2010. Oui, c'était pour faire dédicacer dessus au cas où j'aurai vu les garçons.... bon, le vigile esquisse un sourire genre ahhhhh lala « petite fille plein d'espoirs »... nan mais ho ! Va se calmer lui !!! lol Et me laisse passer toujours avec son petit sourire là … tssss m'énerve lui... lol. On traverse une partie de la place du Zénith avant de rejoindre les autres files d'attente. On se met dans la 1ère et on attend. Rapidement l'info tombe que les portes ouvriront à 18h30. On a donc un peu plus d'une heure à attendre. L'ambiance est bon enfant, tout le monde parle avec tout le monde. Je me fais aborder par un hardos qui me demande s'il faut se mettre dans une file plutôt qu'une autre. Je lui dis que non c'est au pif... et mr a envie de parler... mdr et là il me dit que lui c'est billet placement libre c'est pour ça qu'il me demande. Je lui confirme que non pas de file pour billets numérotés ou placement libre. Que pour placement libre malheureusement, c'est premier arrivé premier servi . Ca l'a bien fait marrer ça lol. Puis je prend le Zénith en photo et vous la poste sur facebook.

     

    12316527_1170854496262634_3757563040376785406_n
     

    Puis j'ai des échanges téléphoniques et sms avec ma copinou. D'où à un moment comme j'ai fais un post en live en disant le fameux coucou à l'aveuglette pour que l'on se repère. Mdr culte ce moment là... ah lala mon coucou dans le mauvais sens en plus puisque que copinou était plutôt dans mon dos... mdr. Bref, retrouvailles tout en « discrétion » c'est à dire à grand coup de « ouai !!!!! on se revoit enfin et tout en explosion de fou rire et tout un tas de bétises débitées en 10 mn chrono !! . Puis hop copinou repars vers sa file d'attente, on convient de se biper une fois dans la sale que cela soit pour avant, après ou les 2... bref. Entres temps, ça y est, c'est 18 h 30 et les portes ouvrent. On commence à avancer et à l'approche des portes on nous fait comprendre que chaque file d'attente doivent se séparer en 2 files. Effectivement une file d'attente avec que des hommes et un vigiles homme qui fouille. Et une file d'attente de femmes avec une vigile femme qui fouille.... tssss ça, ça m'arrange pas... j'enfonce un peu mieux mon « rata tata » dans la poche de mon jean. En effet, d'habitude avec les vigiles hommes, j'ai ma petite technique « d'embrouille », je prend mon petit air innocent, un petit sourire, j'ouvre mon sac, je fais preuve de bonne volonté et de bonne foi... mais là... tssss une femme... ça va pas être aussi facile lol. J'arrive donc devant la dame... j'ouvre mon sac, elle regarde dedans, me tapote un peu les poches de mon manteau et me fait passer ! Yesss !!!! Yesss !! Second barrage passé !!! C'est qui l'patron ???!! C'est moiiii !!!! lol. Ma mère passe, et maintenant faut attendre mon père. Mais comme la file d'attente des hommes est plus grande.... et là, les mecs passent, et passent, et moi je commence à rouspéter en disant : « je comprends pas, ils arrivent tous, sauf lui ! Il s'est fait doubler, 'est pas possible, non mais quel boulet !! » mdr et enfin il arrive, bah pas trop tôt !!

    Comme on a les billets numérotés, on est pas « pressés », donc je fais juste un tour pour repérer le merchandising de Europe... que je ne vois pas.... bien sûr... pas grave j'y reviendrais plus tard.... On monte à nos places, on pose nos affaires sur nos sièges, « Papa monte la garde » pendant que nous décidons d'aller aux toilettes avant le concert, puis pour moi d'aller faire mes achats au Europe merchandising. On trouve les toilettes, bon, y'a du monde, mais vu le nombre de toilettes, ça ira. Je suis en train de me laver les mains, quand soudain j'entends une bonne femme s'exclamer : « Oh !!! Mais que c'est joli !! ». Je me tourne vers elle pour voir e quoi elle peut bien parler... c'est sûr qu'est-ce qu'elle peu bien trouver de si joli dans les toilettes ??? mdr et voyant mon air interrogatif, me montre l'eau qui coule.... tsssss ouh la ! Puissant ce qu'elle a dû prendre la bonne femme mdr. Moi je lui dis « ouai, c'est de l'eau quoi.... » Et elle de rajouter, « oui, mais elle à une jolie couleur.... » mouais.... je ne vais pas argumenter, car j'ai senti que cela pouvait prendre des plombes son truc... et j'ai dis un vague « ouai, ouai.... » et je suis partie après que ma mère m'est rejoint. Je rode autour du merchandising, enfin, je trouve les articles de Europe !! 3 trucs qui se battent en duel parmi 3 tonnes de trucs de Scorpions.... mdr. Ma mère qui me sort : « oh ! Regarde un tee-shirt Scorpions ! » et moi de répondre « m'en fout de Scorpions, je veux quelques chose de Europe !! » mdr et là , c'est le drame.... tout les gens autour de moi se retournent et me regardent comme si j'avais dit une « abomination »... euh.... s'cusez-moi.... désolée, mais je suis là pour Europe, moi.... mdr. Bon, c'est vrai que balancé ça devant des fans de Scorpions... c'est limite un arrêt de mort pour moi.... mais c'est sorti tout seul.... lol. Bref, le vendeur se tourne vers moi et me demande si je sais ce que je veux... bah oui, bien sûr que je sais ce que je veux.... tssss. Et donc c'est là que je choisis le joli bandana que je vous ai montré en photo ! Une fois mon butin acheté, on remonte.

     

    11905786_1170885842926166_1496510438464837673_n

    J'envoie un sms à ma copinou pour voir où elle est, et quand elle me répond et m'explique où elle est, je la vois. Je lui dis que je la rejoins pour papoter un moment. On est pas très très loin en fait. Je descend donc quelques marches,longe l'allée, redescend quelques marches, et là, mon pied dérape.... oups, non, non Val, va pas te casser la figure en live devant 9000 personnes !! L'air de rien je me remet à marcher, normal, mais je vois ma copinou morte de rire et comprend donc qu'elle a vu ma « presque cascade ».... tsss de tout façon, ce Zénith, c'est un vrai « casse-gueule ». Je me rappelle déjà, que lorsque j'étais allée au Zénith en juin 2013 pour voir Nuno dans la tournée The Voice, il y avait plein de monde qui s'était pété la tronche dans les escaliers lol. Bref, j'arrive donc sans « encombres »et retrouve ma copinou et 2 de ses ami(e)s. Et on papote, et on papote, et pareil en 15 mn environ on a débité je sais pas combien de bêtises ! Un vrai record !!mdr. Ca fait du bien !! Oui, de parler et délirer comme ça ! Je regarde l'heure et décide de remonter vers ma place. Bien sûr, avec mon sens de l'orientation et ma super mémoire de super héros... je loupe mon allée et continue... heureusement je suis rappelée à l'ordre par un « très discret » : Youhouuu !! C'était ma mère, qui me voyant passer, me faisait signe mdr. Euh, merci maman.... A peine assise à ma place une bonne femme surgi derrière mon siège en me disant presque d'un ton hystérique « mais c'est pas vrai ! C'est pas vrai ! Une fan de Europe !!! Mais que je suis contente ! Je croyais que j'étais seule au milieu des fans de Scorpions !! » Oui, tout ça parce qu'elle a vu mon magnifique tee-shirt de Europe lol. On discute un peu, puis elle me dit son nom.... Nom que j'ai déjà vu passer sur Facebook, et je comprends donc que c'est euh... un « boulet », vu les trucs que j'ai vu d'elle... d'ailleurs même avant qu'elle me dise son nom, c'est moche, mais j'étais en train de me dire, qu'il fallait qu'elle me laisse tranquille, car je me doutais que elle était.... enfin un peu... bon, voilà quoi. Un Gollum bis, pour celles et ceux qui suivent;-). Donc, non merci !! Et ma mère qui faisait que me chuchoter parle-lui de ton blog, ça te fera une visite de plus... et moi qui faisait que lui faire signe de la boucler... mdr. Enfin Gollum bis se barre.... mdr et je me tourne vers ma mère pour lui expliquer que cette personne est un boulet, que je ne veux pas de contacts avec ce genre de personnes, qui une fois de plus va croire que j'ai des contacts secrets avec Europe et va me gonfler toute ma vie !! lol. Ma mère est morte de rire... moi, moins.... lol.

    Bref, ça y est la musique bof bof qu'il y avait et remplacée par de la bonne zique, à savoir Queen, Skid Row, AC/DC, bref de la bonne. Je suis déjà dans l'ambiance et chante sur tout les titres !! Yess !!! Je connais tout, un vrai Juke Box sur pattes !! lol.

    Les lumières commencent à « faiblir », et je comprends que EUROPE va commencer, il est 20h10 environ ! Je me lève et pousse un retentissant « Ouuuuaiiiiiiiii !!!!!! » en levant les bras et m'agitant... bon, autour de moi on me regarde comme si j'avais fais un truc pas bien.... lol m'en fiche, moi je suis là pour EUROPE et je le montre !! Commence donc « War Of Kings », tiens petite set-list tant que j'y pense, sûrement pas dans l'ordre comme d'hab !

     

    DSC02804

    War Of Kings

    Hole in My Pocket

    Superstitious

    Ready Or Not

    Last Look At Eden

    Carrie

    Rock The Night

    Days Of Rock'N Roll

    The Final Countdown

     

    EUROPE Carrie_269360

    Que dire, si ce n'est un concert de folie ! Les gens sont bien réceptifs au groupe même s'ils ne sont pas venu pour eux pour la plupart. Une énergie débordante ! Joey court partout, il met le feu ! Ce gars est juste fantastique ! Une bête de scène !! Il court, il saute, tourne sur lui même, fait tourner son micro. Un pur régal pour les yeux, les oreilles. Il chante comme un Dieu, il est magnifique comme c'est pas possible … mais je m'égare lol. Je filme plusieurs chansons et je ne peux m'empécher de chanter dessus . D'ailleurs, on m'entend bien dans mes vidéos;-). Le concert passe vite, trop vite : 45 mn à peine. Mais 45 mn de pur bonheur. Quand retentissent les premières notes de « The Final Countdown », les larmes ne peuvent s'empécher de couler sur mes joues.... et oui, c'est finis, et je le sais. Mais le pire, c'est que je ne sais pas quand je pourrais les revoir, c'est pour cela que les larmes me sont venues.... et j'ai trop envie de les revoir très vite !!Le concert se termine, je bondis à nouveau en criant « Ouaiiiissssss !!! » Et en applaudissant ! Nouveau coup d'oeil des gens autour de moi, mais eux aussi sont sous le charme de Europe !! Le groupe sort de scène sous un tonnerre d'applaudissement !! Ca y est.... c'est finis, mes amours sont partis.... Il est 21h.

     

    DSC02861

    Installation du matos de Scorpions, et le groupe démarre à 21h30 environ. Alors comment dire.... j'ai eu un peu de mal à me mettre dans l'ambiance... il est clair que par rapport à Europe, c'était beaucoup moins vif, moins fun... moins tout... attention, j'ai apprécié ! Mais il est clair que je n'étais pas là pour eux, et même si j'ai aimé... je peux vous dire qui étaient « les patrons » ce soir-là... c'est Europe !!!! Par contre j'ai beaucoup aimé le solo du batteur, qui est un, fou furieux comme je les adore !!

    Voilà, le concert se termine à 23 heures. Tout le monde sort, je passe un sms à ma copinou et on se revoit dans le hall. On repapotte un peu, on fait quelques photos ensemble, on refait le concert et il est temps de partir.

    Voilà, que dire, si ce n'est que une fois de plus j'ai pris une énorme claque avec EUROPE !! Une belle leçon sur scène, un groupe comme eux, croyez moi, il n'y en a pas des tonnes !! Complicité entres eux, avec le public, même s'ils étaient conscients que ce n'était pas leur public, et que leur public comme moi était présent, mais en petit comité... Un concert au top ! Une énergie et une pêche hors du commun ! Belle voix, belle mélodie, belle présence et prestance sur scène ! Et puis de belles retrouvailles avec ma copinou Sandrine ! A très vite j'espère ! Europe : comme je les aime, merci messieurs ! Vous me faites vivre une belle vie ! Une vie remplie de joie et de passions ! Une histoire comme ça, c'est juste incroyable, et ça fait 29 ans que ça dure. Ma plus grande histoire d'amour !;-). Merci et à très vite ici et ailleurs messieurs. Et vous mes copinoux merci de m'avoir lu et merci d'être présent(e)s vous aussi dans ma vie. Mes plus belles rencontres c'est graçe à Europe et Nuno que je les ai faites, alors merci. Et à bientôt vous aussi, ici, là, ailleurs et partout;-). Peace !

     

    Mes vidéos de EUROPE

    Last Look At Eden

    Rock The Night

    Superstitious

    Hole In My Pocket

    Carrie

    Days Of Rock'N Roll fin

     

    Mes vidéos de Scorpions

    Medley acoustique

    Send Me An Angel

    Wind Of Change

    Still Loving You


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique