• XI B : Jobbymoon (2020)

     

     

     

    XI B : Jobbymoon

    Laissez-moi vous présenter cet artiste qu'est Stéphane Xiberras, qui sort son premier album sous le pseudo de XI B. Après plusieurs années dans différentes formations musicales de la région Toulousaine et Gersoise, XI B se lance dans un projet solo et c'est en 2019 qu'il enregistre son album. Cet album intitulé « Jobbymoon » sort en ce début d'année. C'est seul que le Sieur Xiberras à écrit, composé et réalisé son album. S'occupant de tout, étant sur tout les niveaux : au chant (bien sûr), guitare, basse, clavier, piano, programmation... bref... partout ! Bonus, une collaboration avec Juliette alias Moonlight sur un titre, mais j'y reviendrai plus bas. Pour préparer cette chro, Stéphane m'a dit écouter autant Benjamin Biolay, que Jenifer, EUROPE, OASIS ou Goldman . C'est donc un univers plutôt vaste et varié. D'ailleurs c'est par le biais de Europe que notre « rencontre » s'est faite et que je peux vous proposer mon avis sur l'album. Prêt ? Let's Go !

    L'album démarre avec « Funny Days » en intro « très aérienne », c'est doux, c'est agréable, l'impression d'être dans une bulle ou sur un nuage. C'est très planant et de suite, très rapidement XI B vous entraîne dans son univers Pop-Electro. J'aurais pu dire Electro-Pop, mais je trouve plus juste de mettre le terme Pop avant Electro, car je trouve que la Pop l'emporte sur l'électro. Bref... On continue avec « Please Doctor » avec Juliette aka Moonligt en guest. C'est joyeux, c'est fun, en mid-tempo. C'est facile à retenir, la mélodie vous trotte dans la tête. Et bonus, le mélange des voix de Stéphane et Juliette se mêlent très bien. Dans le même style pop-électro mais toujours avec une touche de mid-tempo, il y a aussi le très sympa « Monster ». Embraye ensuite « Jobbymoon » qui donne son titre à l'album. C'est aussi un mid-tempo que je trouve aérien et fun. Par moment ça me fait penser à Julien Doré, dans le phrasé et l'ambiance. En tout cas, c'est très plaisant. Tout comme « Seventies » et sa mélodie qui vous trotte dans la tête. « Let's Walk Together » en électro-acoustique mid-tempo aussi, et qui je trouve me fait penser à « One » de U2 dans son ambiance aussi. Cette sérénité.... « Hollywood » est un mid tempo avec une très jolie mélodie, et ce petit coté « éraillé » par moment dans la voix est très agréable. Dans le même genre : « Words I Speak », c'est bien sympa et cela se retient facilement. « Real » qui démarre en intro au piano, plus « sombre » avec harmonie et choeurs. Pour terminer « Opportunity » aussi en électro-acoustique mid-tempo bien sympa.

    J'ai passé un excellent moment d'écoute, en découvrant l'univers de XI B. Un univers qui m'a fait penser en plus des artistes déjà cités dans ma chronique à Lily Wood And The Prick, Muse et Coldplay par moment. Un mélange très intéressant, très riche et varié. C'est joyeux, c'est frais, c'est fun, c'est positif. Bref, ça fait du bien d'écouter cela. Je souhaite bonne route, bonne continuation à XI B. Prochaine étape défendre cet album sur scène le plus rapidement possible j'espère !

    Tracklist :

     

    Funny Days


    Please Doctor (feat Moonlight)

     

    Monster

     

    Jobbymoon

     

    Seventies

     

    Let's Walk Together

     

    Hoolywood

     

    Words I Speak

     

    Real

     

    Opportunity

     

    Line-Up :

     

    Stéphane Xiberras aka XI B : vocals, backing vocals, acoustic guitar, bass, keytboards, piano, programming

     

    Juliette aka Moonlight : vocals on track 2 : Please Doctor

     

     

     

    Site Officiel :

    https://www.xib.fr/

     

     

     


    votre commentaire
  • NIGHTWISH : Showtime, Storytime Wacken (2013)

     

    NIGHTWISH : Showtime, Storytime Wacken (2013)

     

    Ce que l'on peut dire, c'est que NIGHTWISH a traversé de sacrés moments de remous. Une longue aventure avec Tarja qui s'est soldé par le départ (éviction de la Miss). Suit enfin la période Anette Olzon qui est parti en pleine tournée « Imaginaerum ». Cela devient « embarrassant » comme situation, cela oblige Tuomas à faire appel à une « remplaçante » pour le reste de la tournée. Cette remplaçante « de choc, de chic et de charme» et oui, je suis déjà obligée de dire mon avis.... n'est autre que Floor Jansen ! D'ailleurs, depuis Floor et Troy Donockley sont « titularisés » avec ses flûtes, cornemuses et autres instruments de « troubadour » (pour Troy), pour Floor sa voix et sa présence/prestance seule suffit. C'est donc avec ce line-up tout nouveau tout beau qu'est filmé et enregistré ce live au Wacken 2013. Ce très beau coffret comprenant 2 dvd's et 2 cd's avec un beau livret photos est donc le témoignage de cette aventure ! Nous découvrons donc Floor la nouvelle chanteuse dans ces œuvres.

     

    Le concert commence avec «  Dark Chest Of Wonders » qui ouvre en puissance le show, belle démonstration, le ton est donné ! C'est déjà enthousiasmant en moins de deux minutes chrono ! Suit « Wish I Had An Angel » qui m'a toujours enthousiasmé, enfin avec Marco et Tarja... parce qu'avec Anette.... mais là, avec Floor, ça coule de source comme c'est une tuerie ! Je suis enchantée ! Pari gagné ! « She'S My Sin » juste sublime ! Tout comme « Ghost River » servi avec une sorte de « hargne » géniale. Sur « Ever Dream ».... la magie opère et la voix de Marco et Floor se mêlent merveilleusement bien. Quand j 'écoute cette chanson, je ne peux m'empêcher de me rappeler les images du dvd « End Of An Era » (dernier concert avec Tarja Turunen), où l'on voit ces jeunes filles en larmes comme si elles savaient déjà que Tarja allait partir.... en tout cas, c'est juste sublime ! On reprend de l'énergie avec « Storytime » et je vous invite à sautiller sur l 'épique « I Want My Tears Back », quelle pêche ! On garde le rythme avec « Nemo » ! Oui ma préférée de tout les temps !! Cette mélodie ! Je kiffe !! Le public n'est pas en reste ! Ils sont conquis eux aussi ! Je ne vais pas détailler tout les titres, mais encore un morceau épique avec «  Ghost Love Score » : une pure beauté !

    Ce concert est constitué d'une très bonne set-list, même si je regrette le manque de certains morceaux comme « Sleeping Sun », « The Islander » ou « Creek Mary's Blood » par exemple. Difficile de satisfaire tout le monde de toute façon, ou alors il faudrait faire un concert de trois heures... En tout cas, comme je le disais plus haut, pari gagné avec Floor. En tout cas, je souhaitais, j'espérais que le groupe garde Floor, cela s'est donc produit puisque en octobre, je crois, ils ont « titularisé » comme je le dis plus haut Floor et Troy. Ce qui est sûr, c'est que d'entrée, quand j'ai entendu Floor, que j'ai ressenti la fougue des garçons sur scène. J'ai ressenti que Tutu (euh Tuomas je veux dire...) oui Tuomas et moi... bref, j'ai dis on ne parle pas de notre vie privée... mais ça c'était avant... donc Tuomas... j'ai senti que l'enthousiasme était là à nouveau. Enthousiasme que j'avais trouvé « étouffé » sur la période 2008/2012 on va dire... Pour moi ceci dit pareil, l'enthousiasme pour eux était moins présent. Floor est pour moi l'habile mélange qu'il faut au groupe : la puissance avec cette « hargne » contenu dans la voix, et la voix d'ange « façon Tarja » qu'elle possède aussi ! La présence de Troy apporte aussi des sonorités celtes, médiévales bien agréable ! Cela donne une nouvelle « ré-écriture » à certains morceaux présnets dans ce live ! Ce concert donnait un avant goût de ce que le futur album allait être !! Et là aussi pari gagné, mais cela est une autre histoire que je vous « conterai » peut-être une autre fois... Je suis conquise ! N'hésitez pas à vous procurez ce live !

     

    Line-Up :

     

    Floor JANSEN - Chant
    Tuomas HOLOPAINEN - Claviers
    Marco HIETALA - Basse et chant
    Emppu VUORINEN - Guitares
    Jukka NEVALAINEN - Batterie
    Troy DONOCKLEY - Cornemuse irlandaise, flutes et instruments à vent

     

    Tracklist :

     

    1 - Dark Chest Of Wonders
    2 - Wish I Had An Angel
    3 - She Is My Sin
    4 - Ghost River
    5 - Ever Dream
    6 - Storytime
    7 - I Want My Tears Back
    8 - Nemo
    9 - Last Of The Wilds
    10 - Bless The Child
    11 - Romanticide
    12 - Amaranth
    13 - Ghost Love Score
    14 - Song Of Myself
    15 - Last Ride Of The Day
    16 - Outro: Imaginaerum

     

    Ghost Love Score

    Storytime

    I Want My Tears Back


    votre commentaire
  • NIGHTWISH : Made In Hong Kong (2009)

     

    NIGHTWISH : Made In Hong Kong (2009)

     

    NIGHTWISH nous propose ici une sorte de best-of live de la période « Dark Passion Play », offrant ainsi un support « prestation live » pour Anette. Les titres sont enregistrés dans divers endroits de leur tournée à chaque fois.

     

    L'album commence avec « Bye Bye Beautiful » qui ouvre très bien le live. Suivi d'un «Whoever brings the night » un peu plus sombre. « Amaranth » avec ces belles harmonies. Suivi du très épique et poignant « The Poet And The Pendulum ». Je suis toujours aussi fan de « The Islander », un moment de grâce !

    Mais pour moi le morceau surprise de l'album est « While Your Lips Are Still Red ». Un morceau joué par Tuomas, Marco et Jukka pour le film finlandais « Lieska ». Un très beau morceau, tout en mélancolie et douceur qui nous fais comprendre qu'il faut profiter de la vie tant que c'est encore possible.

     

    Si techniquement le son est bon, le choix des titres est pertinent, cela reste un peu plat. Il y a un manque d'âme flagrant à mon goût. Ce n'est pas « brut », cash... enfin si ce qui est cash ce sont certaines comment dire... allez soyons cash certaines faussetés de Miss Anette qui font un peu tâche... On entend pas trop le public, c'est dommage, disons que c'est discret.... J'aurais aimé aussi avoir des prestations live sur des morceaux chantés à l'origine par Tarja. Un « Nemo » version Anette par exemple, histoire de rigoler un peu.... tsss naann je l'ai pas dis... plus sérieusement, il n'y a pas trop de prise de risque dans les titres choisis. Pas assez de diversité pour juger.... Toutefois cela reste un bon moment. Je ne pense pas que cela soit « un indispensable » du groupe, mais c'est le seul « témoignage » live avec Anette, donc.... à écouter quand même.

     

    Tracklist :

     

     

     

    Bye bye beautiful (live)

     

    Whoever brings the night (live)

     

    Amaranth (live) - Nightwish

     

    The poet and the pendulum (live)

     

    Sahara (live) -

     

    The islander (live) -

     

    Last of the wilds (live) -

     

    7 days to the wolves (live) -

     

    Escapist (album version) -

     

    While your lips are still red -

     

    Cadence of her last breath (demo)

     

     

     

    Line-Up :

     

    Anette Olzon - Chant

     

    Emppu Vuorinen - Guitares

     

    Marco Hietala - Basse/Chant

     

    Jukka Nevalainen - Batterie

     

    Tuomas Holopainen - Claviers

     

     

    Label : Nuclear Blas

     

    While your lips are still red


    votre commentaire
  •  

    NIGHTWISH : Decades (2018)

     

    NIGHTWISH : Decades (2018)

     

    Dois-je vous présenter NIGHTWISH ? Allez, bref résumé, c'est un groupe de Metal symphonique finlandais fondé en 1996 par Tuomas Holapainen (clavier), Emppu Vuorinen (guitariste) et Tarja Turunen (la première chanteuse). Au fil de ces 22 années de carrière, beaucoup de changements de line-up. En effet ce n'est pas moins de trois chanteuses différentes, deux bassistes et deux batteurs qui seront passés dans le groupe. Beaucoup de changements qui à chaque fois apportent une nouvelle évolution au groupe. L'arrivée de Marco Hietala par exemple permet de faire de sublimes duos avec Tarja Turunen, puis avec Anette Olzon et enfin avec Floor Jansen. Une vois masculine de choix qui permet de belles envolées lyriques.

    Ce double cd compil remastérisé nous propose donc un concentré « des œuvres » du groupe de leur début en 1996 jusqu'au dernier album en date sorti en 2015. Tout cela classé dans l'ordre chronologique du plus récent au plus ancien ! Vous me suivez ? C'est parti !

    On commence par la partie récente avec les trois premiers titres tous issus de « Endless Forms Most Beautiful » sorti en 2015. « The Great Show On Earth » titre de plus de 20 minutes en guise de « mise en bouche », un mets de premier choix ! Soit c'est positif ou négatif, en effet, soit cela vous saoule un titre aussi long, soit cela vous enthousiasme tellement ce morceau passe par divers stades différents. Mais en même temps cela montre l'énorme talent de compositeur de Tuomas ! Pour le reste très bon choix avec « Elan » qui a été le premier single extrait de l'album. Puis « My Walden » qui nous offre ce magnifique duo entre Floor et Marco.

    Nous arrivons à l'époque de « Imaginaerum » sorti en 2012, dernier album en date avec Anette Olzon au chant. « Storytime » et « I Want My Tears Back » sont les heureux « nominés » pour représenter l'album. Très bon choix là aussi qui nous montre une facette un peu « folklorique » du groupe avec le superbe « I Want My Tears Back », en même temps sublime duo entre Anette et Marco !

    Continuons un peu plus loin dans le temps avec « Dark Passion Play » sorti en 2007 qui est représenté ici par « Amaranth » et « The Poet And The Pandulum ». Premier album avec Anette Olzon au chant. C'est aussi avec cet album que NIGHWISH a connu sa plus grosse tournée mondiale qui a duré environ 2 ans avec presque 200 concerts au compteur. Un petit bémol pour moi dans le choix des titres représentants l'album : le manque de « The Islander » chanté par Marco seul.

    Nous arrivons à « Once » sorti en 2004. Dernier album avec Tarja Turunen au chant, fin d'une époque. L'album est représenté par « Nemo », « Wish I Had An Agel » et « Ghost Love Score ». Là aussi très bon choix de morceaux. « Nemo » c'est le hit à mon avis de l'album, un classique du groupe ! « Wish I Had An Agel », là aussi sublime duo entre Tarja et Marco et « Ghost Love Score ». C’est grandiose, on dirait presque la BO d’un film à gros budget.

    On continue avec « Century Child » sorti en 2002, l'album est représenté par « Slaying The Dreamer » et « End Of All Hope ».

    « 10 th Men Over » est un morceau de l'ep « Over The Hill And Far Away » sorti en 2001.

    Nous arrivons à « Wishmaster » sorti en 2000, avec « Dead Boys Poem » et « The Kingslayer »

    Le voyage est presque fini avec « Oceanborn » sorti en 1998. « Gethsemane », « Devil And The Deep Dark Ocean », « Sacrement Of Wilderness », et « Sleeping Sun »

    Pour terminer avec « Angels Falls Fits » sorti en 1996 avec « Elvenpath » et « The Carpenters »

    La demo « Nightwish » qui termine la compil est la première composition de Tuomas.

    Voilà, j'ai fais le tour avec vous de ces plus de deux heures de musique ! Un bon moyen de découvrir le groupe si vous ne connaissez pas. Par contre rien de nouveau pour les fans purs et durs du groupe. Pas de titres inédits, pas de réenregistrement comme je le croyais. En effet, je pensais qu'ils allaient tout réenregistrer avec Floor au chant pour redonner un coup de « neuf ».... pas du tout... vous trouverez donc ici les versions « de base ». Le point positif.... c'est que vous avez tout sous les oreilles pour faire votre choix sur votre chanteuse préférée des trois.... Que dire de plus si ce n'est quelle évolution quand même depuis le début !! Toujours en évolution tout en gardant cette touche créative et reconnaissable de Tuomas. Mon conseil ? Fans de la première heure, évitez-vous cette dépense qui n'apporte rien de neuf. Et pour celles et ceux qui ne connaissent pas bien le groupe, n'hésitez pas à vous procurer ce double album pour découvrir le groupe.

    Tracklist :

    The Greatest Show On Earth
    Élan
    My Walden
    Storytime
    I Want My Tears Back
    Amaranth
    The Poet And The Pendulum
    Nemo
    Wish I Had An Angel
    Ghost Love Score
    Slaying The Dreamer
    End Of All Hope
    10 th Man Down
    The Kingslayer
    Dead Boy's Poem
    Gethsemane
    Devil & The Deep Dark Ocean
    Sacrament Of Wilderness
    Sleeping Sun
    Elvenpath
    Carpenter
    Nightwish (Demo)

     

    Line-Up :

    Tuomas Holopainen (claviers),
    Floor Jansen (chant),
    Marco Hietala (basse et chant)
    Emppu Vuorinen (guitare),
    Troy Donockley (Uilleann pipes & whistles)
    Kai Hahto (batterie)
    Tarja Turunen (chant)
    Anette Olzon (chant)
    Jukka Nevalainen (batterie)
    Sami Vänskä
    (basse)

    Label : Nuclear Blast

    Elan

    I Want My Tears Back

    Amaranth

    Nemo

    Sleeping Sun


    votre commentaire
  •  

    NIGHTWISH : Endless Forms Most Beautiful (2015)

     

    NIGHTWISH : Endless Forms Most Beautiful (2015)

     

     

     

    Nightwish nous propose ici le successeur de « Imaginaerum » sorti en 2011. «  Endless Forms Most Beautiful » sort en mars 2015. Celui-ci est précédé par le single « Elan » qui sort en février 2015.

     

    Tout d'abord, les « nouvelles » du groupe.... Après le départ de Anette officialisé en octobre 2012, puis l'annonce de Floor Jansen en remplacement provisoire.... Pour ensuite annoncer que Floor et Troy Donockley sont officiellement les nouveaux membres du groupe en octobre 2013. Mais ce n'est pas fini ! Jukka Nevalainen le batteur annonce qu'il ne fera plus parti du groupe pour une durée indéterminée pour cause d'insomnies. C'est donc Kai Hahto qui le remplacera. Après toutes ces nouveautés, est-ce que le groupe va s'en sortir ? Réponse !

     

    L'album commence avec «Shudder Before The Beautiful ». Ce morceau démarre avec une narration de Richard Dawkins, c'est un biologiste et éthologiste britannique, c'est aussi un professeur à l'université d'Oxford. Il interviendra sur le morceau final, mais j'y reviendrai plus bas. Ce morceau est bien balancé, bonne mélodie, super belle voix, bons chorus, c'est épique ! Digne d'une BO d'un film à grand spectacle. En tout cas, cela met dans l'ambiance du reste de l'album.

     

    Avec « Weak Fantasy », nous entrons dans un univers un peu plus sombre, en effet. C'est plus inquiétant dans la mélodie et le chant. Le tout assuré par le duo Floor/Marco ! Sublime mélodie. Pour rester dans un univers un peu « dark », il y a aussi « Yours Is An Empty Hope ». C'est très inquiétant là aussi, et, comme c'est bizarre... c'est encore un duo avec Marco ! On continue dans le registre un peu sombre avec « Endless Forms Most Beautiful ». Donc, oui c'est sombre et inquiétant là aussi dans la mélodie du début puis cela devient plus « solaire ». C'est une sublime mélodie avec de beaux chorus. Cela se retient facilement, j'adore.

     

    « Elan » qui comme dit plus haut a été le single qui a précédé la sortie de l'album commence en intro celte. La mélodie est sublime, dès je début je suis séduite ! C'est un morceau mid-tempo qui vous trotte dans la tête avec de beaux chorus. Restons dans l'univers celte/médiéval avec « My Walden ». Celle-ci commence avec Troy : son chant et sa cornemuse ou autres instruments celtes ouvre le jeu ! Il est rapidement rejoint par la magistrale voix de Floor. C'est une sublime mélodie, c'est enthousiasmant et cela vous invite à une fête où ménestrels et autres personnages emblématiques d'époques sont présents. Cela fait celte certes, mais aussi tout simplement ambiance médiévale. Et j'avoue que cela me plaît énormément. Mes pieds battent la mesure, je ne peux m'en empêcher. Un chef d’œuvre, du grand art ! On continue avec « Edema Ruh » ! Mais quel est donc cet étrange nom ? Avant de chercher des infos, mon idée était que « Edema Ruh » était une bohémienne qui allait de villes en villes à l'époque médiévale pour prodiguer ses services.... Bref, je viens de chercher et voici la signification : Les Edema Ruh sont un peuple constitué de troupes itinérantes gagnant leur vie grâce à leur talent légendaire de comédiens. Ces personnages sont dans une série de romans qui font partie de la Chroniques du tueur de roi qui est un roman de fantasy en trois volumes de l'américain Patrick Rothfuss.

     

    Voilà ce que veut dire le premier couplet :

     

    « Un par un, nous allumons les bougies de ce spectacle
    Un par un, entrez dans le théâtre de la naissance primale
    Regardez silencieusement le rideau planétaire descendre
    Riez et réjouissez-vous, car le jeu puissant vous accueille ce soir
    Nous sommes l'Edema Ruh »

     

    Hey, franchement, je n'étais pas loi !! Bref, sublime intro, une impression d'être au milieu d'un rêve. La voix angélique de Floor vous accompagne dans ce doux rêve. Une mélodie là aussi plutôt celte au top qui vous trotte dans la tête. C'est juste magnifique ! Puis à 3mn25 environ là on est franchement dans la « celte-attitude » avec Troy qui prend le chant, rapidement rejoint par Floor. C'est d'une beauté ! Là aussi cela vous invite dans leur fête celtico/médiévale !

     

    « Our Decades In The Sun » s'ouvre avec des cœurs d'enfants puis la voix douce de Floor retenti. C'est « aérien », on se croirait sur un nuage, en apesanteur. Mais attention malgré cette douceur apparente ce n'est pas un morceau « planplan ». C'est très recherché , il y a toujours une petite touche celte, très discrète ici, mais je l'ai entendu, ouai, fallait être rapide pour l'entendre. Mais avec moi ouïe de « Supergirl » je l'ai entendu ! On peut bien entendre la très large palette vocale de Floor, c'est impressionnant, mais j'ai l'impression que malgré tout, elle se retient de ne pas aller plus loin dans certaines notes.

     

    « Alpenglow » sublime intro, qui me fait penser à l'univers de l'album « Once ». Morceau mid-tempo avec un gimmick « We Were Here » ! qui direct vous rentre bien en tête. J'adore ! D'ailleurs le « We Were Here » est affiché sur l'écran à la fin du concert du groupe. C'est top ! J'adore.

     

    « Sharbat Gula » est un morceau instrumental, belle mélodie mélancolique, magnifiques chorus avec des voix d'enfants. qui doit nous raconter l'histoire de Sharbat Gula aussi appelée la « fille afghane » ou « l'Afghane aux yeux verts » c'est une femme afghane de l'ethnie pachtoune née en 1972.

     

    Puis arrive le monumental « The Greatest Show On Earth » qui termine l'album, un titre de 24 mn !Je ne peux bien évidemment que passer un peu de temps sur ce morceau.... Ce titre nous évoque la vie et les début de la terre. Le début tout en piano, puis l'orchestre fait exploser le son, c'est la Terre qui se forme. La voix de Floor retenti enfin tout en lyrisme, la vie commence ! C'est poignant ! Et là j'ai envie de dire « Tarja sort de ce corps ! » tellement c'est troublant ! Puis place à la cornemuse de Troy et la voix de Richard Dawkins qui revient à nouveau ici. Le son s'emballe à nouveau. Puis le son devient plus sombre, nerveux et la voix de Floor revient mais au revoir le lyrique, place à un ton nerveux, avant de repasser en douceur et puissance comme si la nature se dévoilait. Une partie en chorus et sublimes vocalises, puis des sons comme des tambours évoquant une approche inquiétante. Des chorus retentissent à nouveau.... c'est sublime, on attend la suite avec impatience ! Voilà ça y est on est dans la jungle, on entends les animaux, un lion qui rugit, des singes, des éléphants d'autres félins. C'est inquiétant. Des bruits de batailles. Puis le rythme musical s'emballe à nouveau. Les animaux sont à nouveau silencieux et c'est Marco qui chante en premier, rejoint par Floor (très énervée). Sublime duo sur cette partie ! Puis retour avec une sorte de petite symphonie endiablée avec des chœurs. Et c'est reparti de plus belle ! Et là revient le gimmick « We Were Here » ! . Puis arrive une mélodie en piano et instruments celtes. La voix de Richard retenti à nouveau, le son évolue à nouveau, le son, la symphonie plutôt ! C'est magnifique ! C'est grandiose ! Puis des bruits marins, des bruits de vagues et le calme de la mer retentissent. A nouveau la voix de Richard, une dernière fois, il a ouvert l'album, il le termine. Avant que des sons de baleines retentissent avec d'autres bruits non déterminés.... Peut-être pour nous évoquer que tout à commencer dans le silence et que tout se terminera dans le silence un jour si nous ne prenons pas oins de notre belle planète. Chacun peut l'interpréter comme il le ressent, mais pour moi, ce morceau est un magnifique message de paix et de respect envers la nature et ses animaux. Il faut la respecter et la protéger.

     

    Voilà, mon écoute « studieuse » de cet album est terminée. Que dire ? Je pense que ma réaction, mes écrits plus haut laissent deviner mon avis ! J'ai été enthousiasmé par cet album ! Cela fait bien longtemps que je n'avais écouté aussi souvent un album de NIGHTWISH. Avec celui-ci c'est fait ! J'ai bien rentabilisé mon achat ! Déjà, avec « Imaginaerum », j'étais quand même plutôt rassurée quant à l'avenir de NIGHTWISH. Mais là... je suis juste subjuguée ! Cet album est un mélange d'histoire diverses, d'ambiances diverses, imaginé ou inspiré par les lectures de Tuomas. Hey ! Franchement (petite parenthèse), Tuomas faut qu'on parle, j'ai plein d'idées de romans de fantasy à te conseiller. Et merci de me faire penser à essayer de me procurer cette trilogie qui a inspiré « Edema Ruh ». Plus sérieusement, cet album s'écoute comme le déroulement d'un livre : chapitres par chapitres pour terminer avec cet épilogue de 24 minutes. Alors oui, certain(e)s diront : « oui, mais c'est un peu lent/long : un instrumental de 6 mn qui embraye avec le final de 24 mn ! » Oui, c'est vrai, mais quand c'est si bien fait, on ne voit pas le temps passer.

     

    Je pense aussi que l'on peut être rassuré avec la présence de Floor au chant ! Merci les gars, vous avez fait un super bon choix avec elle. Sachez la garder, elle c'est une pépite ! Une pépite qui ne demande qu'à s'exprimer encore plus, car comme je le dis plus haut, j'ai parfois l'impression qu'elle se retient ! Et il faut qu'elle se lâche ! Donc prochaine mission pour le futur album : Floor, lâche-toi, c'est magnifique ce que tu fais avec ta voix !

     

    Si vous étiez encore hésitants sur l'évolution du groupe, vous pouvez foncer, vous ne regretterez pas !

     

    Line-Up :

     

    Floor Jansen (chant)
    Marco Hietala (chant+basse)
    Emppu Vuorinen (guitare)
    Tuomas Holopainen(claviers+piano)
    Troy Donockley(cornemuse+flûtes+bodhran+bouzouki, chant)
    Kai Hahto(batterie)

     


    Tracklist :

     

    1. Shudder Before The Beautiful
    2. Weak Fantasy
    3. Élan
    4. Yours Is An Empty Hope
    5. Our Decades In the Sun
    6. My Walden
    7. Endless Forms Most Beautiful
    8. Edema Ruh
    9. Alpenglow
    10. The Eyes Of Sharbat Gula
    11. The Greatest Show On Earth

     

    Label : Nucler Blast

     

    Elan

    My Walden

    Endless Forms Most Beautiful


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique