•  

    Nuno Resende : ma chronique de Something Goin' On

    Nuno Resende : Something Goin'On

     

     

    Nuno Resende : ma chronique de Something Goin' On

     

     

    C'est avec un grand plaisir et un grand honneur que je vous présente ici ma chronique du premier Ep de Nuno Resende. Celui-ci est sorti le 5 mars. Mais avant tout, laissez-moi vous présenter un peu l'artiste qu'est Monsieur Nuno Resende !

     

    Artiste aux multi-talents ayant participé à grand nombre de comédies musicales comme : Aladin, les Demoiselles de Rochefort, Grease, La Belle Et La Bête, Mozart l'Opéra Rock, Roméo et Juliette en passant par Adam et Eve, Pinocchio ou Salut les copains pour la dernière en date. D'ailleurs à l'heure où j'écris ces lignes, le « Sieur Resende » est en Corée pour une tournée avec la troupe de Mozart l'Opéra Rock. Nuno a aussi représenté la Belgique à L'Eurovision en 2005 en interprétant « Le Grand Soir » . Dans son palmarès aussi la participation à The Voice Saison 2 en 2013 où Nuno est arrivé en finale dans l'équipe de Florent Pagny et a terminé 3ème. Il a donc participé à la tournée The Voice en 2013. Mais aussi une collaboration avec Damien Sargue, Julio Iglesias Junior et Nyco Lilliu pour les Latin Lovers en 2014. Autour de tout cela Nuno s'occupe aussi de projets solo et fait aussi beaucoup de concerts caritatifs. Nuno a participé en juillet 2013 au Festival d'Avignon où il a présenté son spectacle pendant plusieurs soirs. Un Dvd a été tourné. En novembre 2013 Nuno accompagné de musicien s'est produit sur scène en Belgique à L'Act 3, un dvd a été aussi filmé. Depuis, régulièrement accompagné de musiciens où seul, Nuno nous présente son univers au cours de shows : « Music Is My Life ».

     

    En septembre 2015 Nuno a lancé son projet participatif pour le financement de son premier Ep. Un bon moment que j'attendais ce moment où Nuno allait se décider à se lancer pour nous faire un album. Bon, là pour commencer, voici un Ep dont voici le résultat ! Un résultat qui est le fruit d'un travail de Nuno qui a écrit tout les textes et à composé les musiques en étroite collaboration avec quelques petits camarades tels que Nico d'Avell qui a réalisé et finalisé les titres. Il est musicien instrumentiste, ingénieur du son et directeur de Mistin Music Production. Mais aussi Cyril Paulus qui est un auteur compositeur qui a travaillé ici sur 3 titres de cet Ep. Johan Barra, guitariste qui accompagne régulièrement Nico d'Avell mais aussi Nuno. Et pour terminer, Youri De Groote guitariste qui a participé à de grand projets internationaux et anime régulièrement des masterclass pour Roland et Vigier. Voilà, les présentations sont faites, je peux maintenant vous apporter mes sentiments et avis sur l'oeuvre de Nuno. Allez, c'est parti !

     

    L'Ep démarre avec « Something Goin' On » titre éponyme donc. C'est un morceau mid tempo début en piano/guitare/voix, chorus, harmonie, belle mélodie qui vous trotte dans la tête, belle voix. Un refrain fédérateur qui rallie tout le monde à sa cause. Franchement très bon morceau pour « ouvrir » l'Ep. Un message d'alerte, de prévention, bref appelez cela comme vous voulez, pour nous parler de notre Mère commune à toutes et tous : La Terre ! Le tout appuyé comme je le dis plus haut avec ces choeurs qui apportent une impression de ralliement à sa cause. Et ça fait du bien.... merci Nuno !

     

    Nous poursuivons avec « Dimanche De Pluie » seule chanson en français, petite mélodie entêtante, je me laisse surprendre à chantonner et, pourtant je ne suis pas franchement branchée chanson en français.... c'est agréable et touchant :-). Puis en regardant les détails et explications sur le site de Nuno, un détail amusant sur la compréhension de ce texte, dont je n'avais pas saisi le second degré humoristique... Alors en effet, si j'avais bien compris « l'explication » sur l'amour et la fidélité entre un homme et une femme, la seconde explication donc au second degré entre l'amour et la fidélité entre un homme et son chien m'avait un peu échappé. Toutefois en réécoutant « sérieusement » les paroles... je vois d'autres possibilités au texte...

     

    « Music Is » mid tempo dont le tempo monte progressivement avec son de guitare légèrement saturée avant de « basculer » vers une sonorité de voix qui « à l'air de sortir d'un rêve » avec pour tout vous dire une grosse sonorité « Bohemian Rhapsody » de QUEEN. Freddy Mercury sors de ce corps ! En fait ce morceau n'arrête pas de changer de rythmes et de tempo. J'adore ! Tout ! Les harmonies, chorus, effet divers.... juste parfait ! Du Grand Art ! D'ailleurs, c'est pour cela que je laisse mes lettres majuscules !

     

    « Scandalous » début là aussi dont le « ton monte progressivement », il y a une sorte « d'urgence » dans le tempo ! A 1m51, le son de guitare qui se répète 4 fois me fait penser à un son de guitare de EUROPE sur je ne sais plus quel titre, désolée... bah oui, une chance sur environ 110 chansons de Europe.... mais je dirais que au niveau influence et ambiance rock, cela se rapproche des titres présents sur l'album « Secret Society » de Europe sorti en 2006. Bref et juste après les chorus bien sympas qui démarrent à 2mn07 environ me fait penser à du WITHIN TEMPTATION, j'adore ! D'ailleurs niveau ambiance là aussi, ce morceau se rapproche de l'ambiance de l'album « Hydra » sorti en 2014. Avec ce morceau on peut dire que Nuno lorgne réellement vers un style musical qui m'est très cher avec des sonorités modernes qui s'y mêlent.

     

    « Chandelier » : cover de Sia, entièrement réarrangée par Nico d'Avell. La voix de Nuno est bien posée, légèrement grave dans les débuts, là où Sia démarre avec puissance, Nuno le démarre avec douceur. Magnifique version qui monte en puissance tout au long du morceau, la voix de Nuno est d'une pure beauté. J'adore la version originale de Sia, mais là, que dire ? J'ai la gorge serrée tellement c'est beau ! On reconnaît bien sûr la chanson originale de Sia, mais à la fois, c'est différent. En effet, Nuno s'est totalement approprié cette version et la « joue à sa sauce». Et comme à chaque fois j'adhère complètement au choix d'interprétation qu'il fait....

     

    Voilà, mon « analyse » est terminée... que dire ? Je pense que c'est clair, non ? Je ne vais pas tourner autour du pot ..... J'ai adoré ! Et pas qu'un peu !! Cet Ep est un habile mélange de genres, genres qui me « parlent » beaucoup comme j'ai dis plus haut. Si vous aimez les belles mélodies, les bon rythmes , le tout porté par une douce et belle voix mélodieuse et mélodique.... Et bien cet Ep est fait pour vous ! Laissez-vous emporter dans ce voyage musical par « l'Enchanteur » Nuno Resende. Cette magie diffusée par les notes de musique qui se propagent autour de vous. Laissez-vous porter au grès de vos rêves et de vos aspirations, laissez opérer la magie et profitez de ce moment de plaisir et de bonheur. Un moment hors du temps, hors de ce monde pour quelques instants (trop courts!). En espérant que cet Ep n'est que « l'entrée » d'un futur CD complet dans un futur proche ! Merci Nuno pour ces bons moments, comme je l'ai dis plusieurs fois : tu chantes et tu m'enchantes !

     

    Ma note : 9/10

     Vous souhaitez en savoir plus? C'est par ici :

    Site officiel de Nuno Resende : Nuno Resende.Net

    Boutique officielle : Boutique

    Facebook officiel de Nuno : Facebook Officiel

     

     Extraits :

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    EUROPE : War Of Kings (2015)

    wok
     

    Année de création du groupe

    1982

    Genre

    Hard Mélodique

    Origine

    Suède

    Label

    Edel Records

    Site du groupe

    http://europetheband.com

     

    Comment ne pas dire que voici l'album le plus attendu de l'année 2015?! Et oui, 3 ans après le très bon « Bag Of Bones » aux sonorités bluesy, voici que pointe de son nez le très attendu « War Of Kings ». Nous y voilà, c'est le 10ème album et en même temps le 5ème depuis le grand retour en 2004 ! Que de chemin parcouru ! Des changements, tout d’abord changement de management, mais aussi de maison de disque. Parlons un peu de la pochette d'album... une pochette très classe, les garçons prennent toujours beaucoup de soin pour le choix de l'illustration. Cela donne un avant-goût de l'album. Cela ouvre « l'appétit » et l'imagination. Que se cache-t-il derrière ce titre ? Titre inspiré par la lecture d'un roman racontant la guerre des rois des contrées telles que Suède, Norvège, Finlande. D'ailleurs Joey le chanteur n'avait qu'un crainte celle de se voir proposer un drakkar en couverture de l'album ! Cet album va-t-il tenir ses promesses ? Réponse !


    L'album commence avec l'éponyme « War Of Kings » qui est un morceau nerveux, rentre-dedans mais toujours mélodieux, honnêtement, la première fois que je l'ai écouté j'ai eu un peu de mal... mais à la longue, waouhh ! Dans le même style « Hole In My Pocket » qui dépote bien, mais aussi « Nothing To Ya ». En effet, c'est un morceau énergique, rentre-dedans, refrain qui vous trotte dans la tête, c'est entêtant franchement, mais dans le bon sens ! J'adore le petit gimick sonore du clavier dans « sa ritournelle » de petite mélodie incessante, j'adore ! Trop bon ! « Children Of The Mind «  : nerveux, rentre dedans, j'adore le gros son qui « enfle » progressivement et « Light It Up » aussi nerveux, rentre-dedans, bien teintée années 70 là aussi, un refrain puissant.

    Cet album fait la part belle aux titres mid-tempo comme « The Second Day » : d’entrée cela vous trotte dans la tête avec ces énumérations de jours qui passent, la voix de Joey toujours superbement posée et remplie d'émotion vous procure des frissons. Et que dire de ce refrain qui me tire les larmes de par l'intensité de la voix de Joey. C'est juste un morceau ENORME ! La mélodie qui appuie si bien l'intensité, tout est juste sublime ! Un de mes gros coup de cœur de cet album !! « Praise You » avec son intro nerveuse, puis rapidement morceau plutôt mid tempo là aussi, la voix langoureuse, légèrement éraillée et sexy de Joey …. : des frissons ! Cette voix légèrement éraillée de Joey qui pointe son nez depuis le précédent album « Bag Of Bones ». Cela donne une nouvelle approche aux différents morceaux Sublime mélodie ! « California 405 » et son intro tout en synthé hammond, trop bien, superbe et la voix de Joey toujours posée à la perfection. Que dire de ce refrain ? Juste sublime, il n'y a pas d'autres mots. Un petit bijou ! Un super solo de guitare à environ 3mn10. « Rainbow Bridge » : sublime morceau mid tempo qui commence de façon nerveuse, là aussi teinté sonorité des années 70. Des sonorité qui font un peu oriental aussi, c'est bien sympa car ce n'est pas non plus trop poussé. Sublime solo de guitare là aussi à environ 2mn30.


    « Days Of Rock'N Roll » est un morceau vif, puissant, entraînant. Une intro d'enfer ! Juste un pur bonheur ! Mon hit de l'album !! Je kiffe ce morceau ! Ce titre à lui seul est un bon résumé de ce que EUROPE représente. Un morceau déjà culte en live !! C'est aussi un morceau composé et écrit par Joey Tempest seul. Petite info, Joey avait déjà commencé à écrire ce titre il y a plus de 20 ans mais l'avait laissé en suspend. Et maintenant il le ressort de son « chapeau » ! Quel dommage s'il ne nous l'avait jamais sorti !


    « Angels (With Broken Hearts) » est la balade de l'album en mid-tempo, sublime mélodie, la voix de Joey est superbe sur un ton langoureux et sexy une fois de plus. La mélodie est très « teintée » année 70, mais c'est juste une tuerie tellement c'est beau. Toutefois, ce n'est pas la plus belle balade de tout les temps pour Europe. D'ailleurs à noter que ce morceau est le premier des titres de Europe à avoir été composé par les 5 membres du groupe ! Une première ! Seule et unique participation de Ian Haugland le batteur. Peut-être le début d'un travail de composition ?


    « Vasastan » est un sublime morceau instrumental qui clôt l'album. C'est très « space », j'ai l'impression de voyager sur un nuage quand j'entends ce morceau, là aussi cela m'arrache des larmes tellement c'est beau. D'ailleurs John tire des sons de sa guitare, on dirait des pleurs... c'est juste magnifique.Je suis dans un état.... sublime, le mot n'est pas assez fort.... morceau qui se termine en reprenant l'intro de War Of Kings .

    Vous l'aurez compris, une fois de plus je suis conquise par Europe ! Pour tout dire ma première écoute a été laborieuse, c'est pour cela que j'ai mis du temps à rédiger et vous proposer ma chronique. J'ai eu un peu de mal.... mais déjà, dès ma 2ème écoute, j'étais enthousiasmée ! Comment vous expliquer la perfection ? Cet album est posé, travaillé, très professionnel mais spontané à la fois. Résolument tourné vers une optique de live ! Déjà « Bag Of Bones » le précédent album était « très live », mais là ??? Waouhh !!! Comment, aussi vous expliquer la progression de « The Final Countdown » à maintenant ? Epoque tout en synthé en 1986, puis depuis leur retour en 2004, le clavier bien plus discret. Depuis « Last Look At Eden » sorti en 2009, le clavier revient de plus en plus mais d'une façon très classe et tout en finesse. Le côté un peu bluesy de « Bag Of Bones » sorti en 2012, laisse place à un son « plus retour aux sources » on va dire.... hard rock classique en fait ! Cet album est donc une suite logique au précédent, mais différent à la fois. L'atout de Europe ? La régularité mais tout en sachant vous surprendre à chaque fois. Vous ne pouvez même pas vous imaginez à quel point je suis fière d'eux ! Fière de ce groupe qui m'accompagne depuis mes 11 ans. 29 ans de complicité et d'amour entre eux et moi ! Et c'est pas fini ! Je ne peux que vous conseillez de vous pencher sur cela album (ainsi que sur toute leur discographie d'ailleurs). Alors rdv sur les dates de Europe en première partie de Scorpions en France. Devinez qui a déjà sa place pour le 4 décembre 2015 à Toulouse et ce depuis décembre 2014 ???

    Une fois de plus je terminerai avec ma super phrase : « Là où il y a du suédois ! Y'a de la joie !

     

    Ma note : 9/10

     

    Line Up

    Joey Tempest : chant

    John Norum : Guitare

    John Leven : Basse

    Mic Michaeli : clavier

    Ian Haugland : batterie

    Tracklist

    War of Kings

    Hole in My Pocket

    The Second Day

    Praise You

    Nothin' to Ya

    California 405

    Days of Rock 'n' Roll

    Children of the Mind

    Rainbow Bridge

    Angels (With Broken Hearts)

    Light It Up

    Vasastan (instrumental)

    Discographie et DVD

    Europe – 1983

    Wings of Tomorrow – 1984

    The Final Countdown – 1986

    Out of This World - 1988

    Prisoners in paradise – 1991

    1982/1992 Best-Of 1993

     Rock the Night: Very Best of Europe - 2004 - Best of

    DVD Rock the Night: Very Best of Europe - 2004 - Best of

    Start from the dark – 2004

    DVD Live From The Dark -2005

    DVD Live in Stockholm 1986 - 2006

    Secret Society -2006

    Live Almost Unplugged in Nalen (2008)

    DVD Live Almost Unplugged In Nalen (2009)

    Last Look At Eden (2009)

    Live Sheperd Bush Empire (2011)

    Bag Of Bones (2012)

    War Of Kings (2015)

     


    2 commentaires
  •  

    The POODLES : Devil In The Details (2015)

     

    devil in teh detail the poodles

     

     

     

    Année de création du groupe

    2005

    Genre

    Hard Mélodique

    Origine

    Suède

    Label

    GAIN Music

    Site du groupe

    http://www.poodles.se/

     

    C'est avec une régularité digne d'une horloge suisse que The Poodles sort ses albums. En effet 2 ans après « Tour De Force » sorti au printemps 2013, voici que pointe son nez « Devil In The Details » chez Gain Music.

    Entre ces deux albums, le bassiste Pontus Egberg est parti à l'automne 2014. Depuis c'est Johan Flodqvist qui le remplace.

     

    L'album démarre par « Before I Die », c'est un morceau bien sympa comme ouverture d'album, une intro avec une belle orchestration qui me fait de suite penser que cela pourrait être le thème musical d'un film d'action. En fait, sans y ressembler, cela me fait penser à « Too Much Of Everything » présent sur l'album « Clash Of The Elements » de 2009. Pas une ressemblance de rythme ou de mélodie, mais juste par le fait que là aussi c'était un titre qui me faisait penser à un thème « très cinéma ». C'est donc un morceau énergique avec une belle mélodie un bon refrain qui vous reste dans la tête. Un classique, dans la grande lignée The Poodles !

    Une grosse majorité de l'album est sur un rythme mid-tempo, certes quelques morceaux un peu plus « vifs » comme « Crack In The Wall », « Creator And Breaker » ou « Need To Believe » : non, ce n'est pas un recyclage de GOTTHARD... Plus sérieusement ce morceau me fait penser à un grand morceau de quelqu'un qui m'échappe.... d'ailleurs, je lance un appel si quelqu'un reconnaît, qu'il me fasse signe...

    Une multitude comme je disais plus haut de morceaux mid-tempo jalonnent cet album. Du titre de début d'album « Before I Die » en passant par « Stop » ou « (What In The Hell) Baby ». Ces deux titres, allez savoir pourquoi me font penser que cela pourrait être des titres dans des comédies musicales rock, tellement cela fait « représentation », mais dans le bon sens du terme.... Ca va ? Tout le monde me suit ? Ok, je continue... Si je devais retenir seulement quelques titres dans ce disque, cela serait sans aucunes hésitation « The Greatest » qui est est pour moi « Le Tube » de l'album. C'est juste ce que j'attends de The Poodles, à savoir une mélodie accrocheuse, un rythme génial et un refrain qui vous trotte dans la tête. A cela se rajoutent « Everything » et « Life Without You » qui sont tout deux, deux sublimes morceaux avec une mélodie qui fait mouche et le tout accompagné par la voix magnifique de Jacob.

    Une fois de plus un album très accrocheur, mélodieux, mélodique, fun... bref, The Poodles est la joie de vivre. Ce groupe me donne le sourire, franchement, et de nos jours, ce n'est pas du luxe. Une bonne thérapie contre la morosité ! Si vous ne connaissez pas encore ce fabuleux groupe, il est grand temps de vous y mettre.

    Ma note : 7/10

     

    Line Up

    Jakob SAMUEL : Chant
    Pontus EGBERG : Basse
    Christian LUNDQVIST : Batterie
    Henrik BERGQVIST : Guitares

     

     

     

    Tracklist

    01 Before I Die
    02 House of Cards (Single Version)
    03 The Greatest
    04 Crack in the Wall
    05 (What the Hell) Baby
    06 Everything
    07 Stop
    08 Need to Believe
    09 Alive
    10 Life Without You
    11 Creator and Breaker
    12 Borderline

    Discographie

    Metal Will Stand Tall (2005)

    Sweet Trade (2007)

    Clash Of The Elements (2009)

    No Quarter (Live 2010)

    Performocracy (2011)

    Tour De Force (2013)

    Devil in the detail (2015)

     

     


    votre commentaire
  • H.E.A.T : Tearing Down The Wall (2014)

     

     

     

    Année de création du groupe

    2007

    Genre

    Hard FM

    Origine

    Suéde

    Label

    Edel/Ear Music

    Site du groupe

    http://www.heatsweden.com/

     

    H.E.A.T : le retour! Le 14 avril chez Ear Music/Edel va sortir le quatrième album des « petits suédois » pour notre (mon? ) plus grand plaisir... ou pas... allez savoir? Réponse en fin de «ma dissertation ». Une fois de plus album produit par Tobias Lindell (comme le précédent).

    L'album démarre par « Point Of No Return » avec son début tout en mélodie puis le rythme s'emballe. C'est un bon morceau pour ouvrir l'album. Suit le premier single « A Shot At Redemption » et son tempo bien rythmé qui vous trotte dans la tête.

    En fait tout ou presque l'album est fait de mélodies qui vous trotte dans la tête, certains morceaux sont carrément inspirés de groupe cher à mon cœur... Le meilleur exemple est « Inferno » qui, si on imagine « Seven Sign » en plus rapide de EUROPE présent sur « Prisoners In Paradise » vous trotte dans la tête, c'est frais, c'est fun et tout en chorus bien sympa. Et que dir de « Enemy In Me »? Alors là, les gars... c'est direct l'intro pompée en « etouffée » de Rock The Night de EUROPE! Les inspirations du groupe ne s'arretent pas là... sur « Mannequin Show », les sonorités me font penser dans l'intro de par le son de guitare à du FAIR WARNING voire du DREAMTIDE. Mais juste dans l'intro car après c'est du pur H.E.AT. un super morceau très entêtant qui ne vous lâche pas! J'adore!

    « Tearing Down The Wall » est un titre mid tempo puissant bien balancé dont la mélodie vous trotte aussi dans la tête.

    « All The Nights » est la ballade! Belle tout en piano/voix, et, quelle voix! J'adore! De sublimes chorus, une belle mélodie tout en émotion.

    « Eye For An Eye » est dynamique, fun, entraînant, les chorus sont sympas!

    « Laughting At Tomorrow » en mid tempo très sympa, super rythme et refrain tout en chorus qui vous trotte dans la tête. Enthousiasmant! C'est fun, frais, simple et direct! J'adore!

    Pour résumer un album frais, fun, enthousiasmant. Encore plus réussis que le précédent « Address The Nation ». Une belle évolution tout en restant dans la logique du dernier album. Plus de maitrise au niveau du chant de la part de Erik. Certes, beaucoup d'inspirations prises chez EUROPE (bande de petits canailloux!) mais c'est bien fait, donc je pardonne, non mais... Il est vraiment temps pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore ce super groupe de se pencher dessus. Une énergie débordante qui est communicative en plus! La Suède est vraiment un « nid » pour ce style de groupes tout comme « The Poodles » par exemple, à savoir fun, dynamique, positif ... bref! Ne passez pas à côté de ces « p'tits gars » ! Merci! Bonne continuation!

    Ma note : 8/10

     

    Line Up

    Erik GRÖNWALL : Chant,
    Dave DALONE : Guitares
    Eric RIVERS: Guitares
    Jona TEE : claviers
    Jimmy JAY : Basse
    CRASH : Batterie

    Tracklist

    1. POINT OF NO RETURN
    2. A SHOT AT REDEMPTION
    3. INFERNO
    4. THE WRECKONING (INSTRUMENTAL)
    5. TEARING DOWN THE WALLS
    6. MANNEQUIN SHOW
    7. WE WILL NEVER DIE
    8. EMERGENCY
    9. ALL THE NIGHTS
    10. EYE FOR AN EYE
    11. ENEMY IN ME
    12. LAUGHING AT TOMORROW

    Discographie

    H.E.A.T (2008)

    Freedom Rock (2010)

    Address The Nation (2012)

    Tearing Down The Wall (2014)


    votre commentaire
  •  

    WITHIN TEMPTATION : Hydra (2014)


     

    Année de création du groupe

    1996

    Genre

    Metal Symphonique

    Origine

    Pays-Bas

    Label

    Sony Records/ Roadrunner

    Site du groupe

    http://www.within-temptation.com/

     

    Tatan! Et voilà l'album tant attendu! 6ème album studio du groupe : Hydra sort aujourd'hui en France! Cela fait un moment que j'attendais! Du coup vous vous demandez si mon attente à été récompensé par un superbe album? Ou pas... ?

    On prend les même et on recommence, même line up que sur le précédent album et toujours pas de retour de Robert à part sur un titre dont je vous parle plus bas...

    L'album démarre sur les chapeaux de roues avec « Let Us Burn », c'est un morceau mid tempo bien balancé avec une bonne mélodie qui d'entrée vous trotte dans la tête. Beau duo batterie/guitare. C'est très prenant et ouvre superbement bien l'album! Dans ce style du mid-tepo il y a aussi «Paradise » en duo avec Tarja Turunen.Sublime morceau bien balancé, en fait dans ce morceau il y a des sonorité que l'on retrouve dans « Once » et plus précisément sur « Nemo » sorti en 2004 mais de... NIGHTWISH, c'est marrant... Toujours dans le registre mid-tempo : « Covered By Rose » tout en chorus de départ super! Sublime mélodie et super refrain qui vous trotte dans la tête! Un bon moment que ce morceau!

    Cet album est aussi « truffé » d'autres duo, notamment « Dangerous » super intro bien dynamique et en duo avec Howard Jones chanteur de Metalcore ( ex Killwish Engage) . Un mélange voix rap et metal qui se marient bien. Autre duo surprenant sur « And We Run » avec le rappeur Xzibit. C'est un super morceau doux, belle mélodie. Un duo voix rap/metal là aussi qui fait un super effet.

    Sur le registre des morceaux un peu plus « vifs » notons «  Silver Moonlight » et « Tell Me Why ». « Silver Moonlight » sur lequel Robert fait donc quelques sons gutturaux ;-). Celui-ci (le morceau, par Robert...) démarre tout en douceur avant de s'emballer, tout en chorus et énergie! Ceci dit, je lâche une exclu, pour moi c'est le morceau le moins bon! ;-). « Tell Me Why » débute tout en chorus et superbe duo guitare/batterie. Voix un peu plus « nerveuse » , super refrain qui vous trotte là aussi dans la tête. J'adore le rythme qui vous pousse à taper du pied et secouer la tête ouille ça fait mal... ;-).

    Mais WITHIN TEMPTATION c'est aussi de sublimes balades, toutes en émotion et délicatesse. Et là, cet album n'est pas en reste. «  Edge Of The World » : morceau tout en douceur, je trouve la mélodie et la façon de chanter très « aérienne ». On se croirait sur un nuage. Une telle douceur émane de la voix de Sharon, c'est si beau que j'ai la gorge serrée et les larmes aux yeux! C'est bon ça!! Et on continue avec « Dog Days » tout en douceur aussi dans l'intro. là aussi c'est très aérien. Mais on sent peu à peu l'énergie monter. Par moment dans le refrain cela me fait penser à du Kate Bush, c'est marrant... Bref, cela monte en puissance et les 1,2,3,4 dans la chanson que scande Sharon cela peut paraître simpliste, mais moi ça me plaît beaucoup... C'est frais! L'album se termine en beauté avec out en douceur aussi en intro là aussi c'est très aérien. Mais on sent peu à peu l'énergie monter. Par moment dans le refrain cela me fait penser à du Kate Bush, c'est marrant... Bref, cela monte en puissance et les 1,2,3,4 cela peut paraître simpliste, mais moi ça me plaît beaucoup... C'est frais! L'album se termine en beauté avec «  Whole World Is Watching » en duo avec Dave Pirner le chanteur de Soul Asylum. Sublime mélodie! Là aussi il se dégage une douceur de ce morceau, c'est beau et encore j'ai la gorge qui se serre et les larmes au bord des yeux. C'est magnifique! Mais c'est si bon! En plus leur deux voix se marient très bien! J'adore! A noté que sur la version polonaise de l'album, ce duo n'est pas avec Dave Pirner mais avec Piotr Rogucki chanteur du groupe Coma.

    Que dire de cet album? Je pense qu'à me lire, vous l'aurez déjà deviné! Je suis enthousiasmée! J'ai adoré! Lors de ma chronique du mini ep, j'avais dis que je craignais que cela allait être un peu moins bien que The Unforgiving... C'est sur c'était encore que des versions démo, donc un peu brouillon, excusez-moi du terme... mais j'avais tort! C'est au moins aussi bien! Cet album est une vraie tuerie, je ne vous dis même pas combien de fois je l'ai déjà écouté. On ne s'en lasse pas! Je suis ravie de les revoir le 22 avril à Toulouse pour pouvoir découvrir cet album en live. Et je suis sûre que cela va dépoter! Merci WITHIN TEMPTATION, encore un grand album à votre actif! Cela confirme votre talent et ceci est dans la continuité de « The Unforgiving » Je ne peux que conseiller à ceux qui ne connaissent pas ce groupe de rattraper ceci et de se ruer sur l'album Bravo!

    Ma note : 8,5/10

     

    Line Up

    Martijn Spierenburg: Claviers

    Rudolf Jolie : Guitare

    Jeroen Van Veen : Basse

    Stefan Helleblad Guitare

    Mike Coolen : Batterie

    Sharon Den Adel : Chant

    Tracklist

    Let Us Burn
    Dangerous (Featuring Howard Jones)
    And We Run" (featuring Xzibit)
    Paradise (Featuring Tarja Turunen)
    Edge Of The World
    Silver Moonlight
    Covered By Roses
    Dog Days
    Tell Me Why
    Whole World Is Watching (Featuring Dave Pirner ou Piotr Rogucki sur la version polonaise)

    Discographie

    Embrace (1995)

    Demo (1996)

    Enter (Demo 1996)

    Enter (1997)

    Mother Earth (2000)

    The Silent Force (2004)

    Ice Queen (Compilation 2005)

    The Silent Force Tour (Live 2005)

    The Heart Of Everything (2007)

    Destroyed (Compilation 2008)

    Black Symphony (live 2008)

    An Acoustic Live (2009)

    The Unforgiving (2011)

    The Q Music Session (2013)

    Hydra (2014)

    Dangerous

    Paradise What About Us

    Whole Word Is Watching


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique