•  

     

    Beyond The Black : Horizons (2020)

    Beyond The Black est un groupe allemand qui existe depuis 2014. Après pas mal de changements niveau line-up, le groupe s'est stabilisé et n'a pas changé depuis le précédent disque « Heart Of The Hurricane » sorti en 2018. Maintenant, le groupe nous propose ici son successeur « Horizons » qui vient de sortir chez Napalm Records. Le groupe nous propose donc ici son quatrième album. Le rythme est pas mal en six ans de carrière. Qu'en est-il donc de cet album ? Réponse !

     

    L'album démarre avec « Horizons » qui ouvre bien l'album et donne le ton de l'ambiance générale du disque. Ce morceau avec une bonne mélodie, vif, dynamique, et bien balancé. C'est aussi sympa par l'alternance de voix féminine et masculine qui se fait entre Jennifer Haben (la chanteuse) et Chris Hermsdörfer et Tobias Lodes (les 2 guitaristes). Dans le même registre « Golden Pariahs », puissant, mélodieux qui vous trotte dans la tête. On continue avec « Marching On » et sa bonne mélodie, là aussi joli mélange une fois de plus voix féminine et masculine. Là aussi on est très proche de l'ambiance de « Resist » de WITHIN TEMPTATION. Ceci dit, le groupe est fort d'une expérience en ayant fait la première partie de WITHIN TEMPTATION sur la tournée du dernier album « Resist ». Donc il est presque normal de retrouver cette influence. « Parlyzed » poursuit dans ce dynamisme et « Welcome To My Wasteland » clôt pour ce registre. A noter que pendant quelques secondes d'intro, on dirait Indochine en plus musclé ! Passer ce moment d'égarement auditif de ma part... Bref, c'est un morceau vif et musclé.

     

    « Wounded Healer » (feat. Elize Ryd de Amaranthe) est un titre mid-tempo musclé. Les voix de Jennifer et Elize se mêlent bien. Cela fait un beau mélange. L'album ne manque pas de morceaux mid-tempo. En effet, on continue avec « Some Kind Of Monsters », bonne mélodie, bien balancé, facile à retenir avec son refrain tout en « woh ohhh woooo » qui vous trotte dans la tête. « You're Not Alone » bonne mélodie, plutôt mid tempo musclé. Qui me rappelle furieusement un morceau de je ne sais pas qui, oui je sais ça avance pas le truc, mais bon...

     

    Il y a bien sûr les ballades ! Et là, « Human » et sa belle mélodie, bien balancé quand même fait son petit effet. « Out Of The Ashes » est une ballade mid tempo musclée, avec de belles envolées vocales et là aussi voix masculine qui rejoint Jennifer. Très bel effet. Un très beau morceau, puissant et tout en émotion à la fois. J'avoue, un très gros coup de cœur pour ce morceau ! Le dernier morceau représentant les ballades est « I Won't Surrender » (Feat. Tina Guo). Tina est une violoncelliste, violoncelliste électrique qui a déjà joué en guest avec le groupe lors du Waken 2019. C'est un très beau morceau en piano/violon/voix.

     

    Le petit morceau un peu à part est « Misery » avec plutôt un rythme pop metal électro (j'ai encore inventé un style je crois).... c'est très sympa, le son de guitare/batterie vous fait battre la mesure, ça rappelle quand même l'ambiance de « Resist » le dernier album de WITHIN TEMPTATION. Mais c'est plutôt bien fait, c'est frais, ça vous trotte bien dans la tête.

     

    Voilà, j'ai fais le tour de l'album ! Même si le groupe évolue dans un milieu Metal Symphonique, pas de grandes envolées lyriques ici telles que pourraient le faire Tarja Turunen ou Floor Jansen. Nous sommes ici plus proche d'une ambiance du dernier album de WITHIN TEMPTATION ou du dernier de DELAIN. Là où, que cela soit Sharon Den Adel ou Charlotte Wessels, les envolées lyriques sont un peu plus rares que par le passé. Cela n'enlève rien à la qualité de chant de Jennifer, qui a, il faut bien le dire un très joli brin de voix. Au même titre que Delain ou Within Temptation, le groupe amorce un virage un peu metal pop électro. Les précédents de par ce que j'ai pu en écouter brièvement étant plus « typé » symphoniques. Les compositions ne sont donc pas révolutionnaires, le groupe n'apporte rien de spécial de nouveau dans le style, mais c'est super bien fait ! Et puis on va dire, que avec l'âge avançant, le groupe ne pourra que s'améliorer. N'oublions pas que Jennifer n'a que 25 ans (elle a donc débuté jeune avec le groupe en 2014). Et à largement le temps d'évoluer. J'ai passé un bon moment, et je dois bien avouer que quatre titres se démarquent pour moi : « Misery », « Some Kind Of Monsters », « You're Not Alone » et «  Out Of The Ashes ».

     

    Cet album est donc pour moi, plutôt réussis et je ne peux que vous conseiller d'y jeter une oreille (et même les deux tant qu'à faire) dessus. Bonne continuation !

     

     

    Tracklist

     


    01. Horizons
    02. Misery
    03. Wounded Healer (feat. Elize Ryd)
    04. Some Kind Of Monster
    05. Human
    06. Golden Pariahs
    07. Marching On
    08. You're Not Alone
    09. Out Of The Ashes
    10. Paralyzed
    11. Coming Home
    12. I Won't Surrender (Feat. Tina Guo)
    13. Welcome To My Wasteland
     

     

     

     

    Line-Up :

     

     

    Chris Hermsdörfer: Guitares
    Jennifer Haben: Chant
    Kai Tschierschky: Batterie
    Stefan Herkenhoff: Basse
    Tobias Lodes: Guitares
    Elize Ryd: Chant / Invité
    Tina Guo: Chant / Invité

     

    Misery

    Human

    Some Kind Of Monsters

    Out Of The Ashes


    votre commentaire
  •  

    Jessica Wolff : Para Dice (2020)

     

    Jessica Wolff est une artiste finlandaise qui nous revient avec son 3ème album deux ans et demi après son précédent « Grounded ». Ici elle nous propose « Para Dice » qui vient de sortir il y a une dizaine de jours chez Metalapolis Records. La seule nouvelle c'est juste un changement au niveau de bassiste qui est Taneli Tulkki qui remplace Cheri Martin. Bref, entrons dans le vif du sujet !

     

    L'album commence par « Ella's Song », c'est un morceau vif, dynamique et un peu nerveux qui résume bien l'ambiance à venir du reste du disque. Dans le même style « Perfect Kind Of Wrong » mais plus mélodieux avec un bon refrain qui vous trotte dans la tête. Tout comme « Fight Forever » et son into en guitare entêtante. C'est bien balancé, j'aime beaucoup sa voix ! Là aussi et ce grâce au rythme cela vous trotte dans la tête. On continue avec « Superhero » non ce n'est pas une cover de « Superheroes » de EDGUY. C'est bien balancé, bonne mélodie !

    Beaucoup de morceaux mid-tempo dans cet album tels que « All The Right Things » qui en fait est un mid-tempo bien musclé qui est très enthousiasmant. Belle maîtrise vocale de la Miss ! On continue avec « The Sunny Side Of The Bay », un rythme plus langoureux, « plus reposant » et plus traînant. « Kill Switch » dont le rythme progressif « enfle » peu à peu et donne un duo guitare/batterie du plus bel effet, le tout accompagné par la voix puissante de Jessica. « Demons » bien balancé aussi par moment on dirait qu'elle va « embrayer » sur « It's My life » de Bon Jovi. D'ailleurs cette partie de chanson vous trotte dans la tête. « Take Me Away », là aussi, bonne mélodie, qui vous trotte dans la tête, c'est frais, c'est fun. On termine avec « Strangers », la mélodie est musclée,et belle et vous trotte dans la tête aussi.

     

    Cet album est dans la continuité du précédent, à savoir un bon album de Pop Rock, Rock Mélodique, ne cherchez toujours pas de Metal pur et dur ici ! C'est très bien fait, comme toujours, de très bons musiciens, une très bonne chanteuse. Je l'ai déjà dis, j'aime beaucoup la voix de Jessica, elle a plusieurs facettes et peux chanter n'importe quoi (façon de parler). Rien d'innovant dans le milieu, rien d'exceptionnel, mais c'est toujours irréprochable ! Mes coups de cœur sont «Perfect Kind Of Wrong », « Fight Forever » et « All The Right Things ».

     

    J'ai passé une fois de plus un bon moment et je ne peux que vous conseiller de porter vos petites oreilles musclées sur cet album. Vous ne devriez pas le regretter.

     

     

    Tracklist :

     

    01 Ella‘s Song
    02 Perfect Kind Of Wrong
    03 All The Right Things
    04 The Sunny Side of the Bay
    05 Kill Switch
    06 Fight Forever
    07 Superhero
    08 Demons
    09 Take Me Away
    10 Strangers

     

    Line-Up :

     

    Jessica Wolff – vocals
    Ari Manninen – guitar
    Sebastian Lindqvist – guitar
    Taneli Tulkki - bass
    Jarno Vanhanen drums
     

     

    Superhero

    Perfect King Of Wrong

    Ella's Song


    votre commentaire
  •  

    Amberian Dawn : Looking For You (2020)

    Les Finlandais de Amberian Dawn nous revienne un peu plus de deux ans après leur précédent album, toujours chez Napalm Records. Ils nous présentent ici leur 9ème album qui est sorti le 31 janvier 2020. Toujours le même line-up et un petit guest en prime dont je parlerai en temps voulu.

     

    L'album commence par « United » c'est un très bon morceau avec une bonne intro tout en synthé/batterie, c'est bien balancé, la mélodie est belle, c'est positif, c'est frais et fun. Belles parties de guitares en prime. Ce titre vous met dans l'ambiance générale du reste du disque. En effet, je ne vais pas faire de mystères, comme pour le précédent album : « Darkness Of Eternity », il se dégage une impression de Metal Pop à la sauce comédie musicale. Je m'explique un peu : la façon de chanter de Capri est très « théâtrale », très « chorégraphié », scénarisé... Bref on dirait vraiment qu'un spectacle va commencer. Ce n'est pas déplaisant, bien au contraire, ça change et je trouve cela super bien fait. On poursuit l'histoire avec « Eternal Fire Burning » avec son intro un peu « space » tout en synthé/batterie, d'ailleurs, la pochette avec ce personnage venant du futur ou « d'ailleurs » nous donne un indice. Toujours cette touche « Abba » dont j'avais déjà parlé dans ma précédente chronique. Oui, je sais ça surprend... mais imaginez un mix de Abba et de Metal Symphonique et ça donne ça... Dans le même genre à savoir bien balancé (façon comédie musicale...) il y a aussi « Go For A Ride ». En fait cela me fait penser à du Nighwish mais époque Anette Olzon dans sa façon de chanter. C'est une bonne mélodie, la voix est bien posée. On continue de se promener (dans les bois, ou pas... ) avec «  Butterfly » (non ce n'est pas le Butterfly » de Superbus... quoique... dans l'ambiance « bonbon attitude » (je me comprends, je sais pas pourquoi j'ai dis ça...). Genre « Bisounours Power », vous voyez ? Non.... c'est pas grâve... Bref... ce « Butterfly»... cette intro tout en chorus me plaît énormément, alors oui ça fait un peu nieu nieu... mais j'assume, je ne sais pas pourquoi j'imagine bien une fée qui court au milieu d'un champ de fleurs et qui chante. C'est frais, c'est joyeux, ça vous met de bonne humeur, bonne mélodie qui vous trotte dans la tête. Et franchement, je suis prête à aller gambader dans les champs avec eux pour chanter avec eux.

     

    Arrive le moment du titre « à suite »... oui, parce qu'en fait il y a la partie 2 qui était dans le précédent album et donc la partie 1 dans celui d'avant encore. Il s'agit donc de « Symphony Nr. 1 Part 3 – Awakening » avec Fabio Lione en guest. Fabio connu pour sa prestation dans les groupes Rhapsody Of Fire, Labyrinth ou Angra. Ce morceau qui se suit donc, débute avec une intro très grandiloquente, plus sombre que le reste des titres, inquiétant aussi mais toujours très théâtral. Belle voix de Fabio, la voix de Capri se fait encore plus théâtrale et dramatique. J'ai envie de dire la suite au prochain numéro... ? Qui sait?

     

    «  Universe » est aussi un morceau plus calme mais aussi plus nostalgique qui casse un peu le rythme « Bisounours Power »...

     

    «  Looking for You » est un morceau mid-tempo, qui dans ses quelques secondes d'intro me fait penser à un morceau de A-Ha : « Take On me » en fait juste un instant et après hop ça passe, mais ça ressemble ! Tout comme « Two Blades » qui est un mid-tempo bien balancé.

     

    «Lay All Your Love on Me »est une belle version cover de ABBA. Cover que AVANTASIA (projet de Tobias Sammet chanteur de EDGUY) pour « Lost In Space » avait aussi fait, mais en un peu plus musclée. Là, le groupe n'a pas vraiment changé la version d'origine. La seule différence est dans la voix et le rythme plus rapide et moderne. J'aime beaucoup !

     

    Puis arrive l'instrumental « Au Revoir », très beau qui devrait être le dernier morceau (d'où son nom). Mais non, c'est un piège car il y a un petit bonus : «  Cherish My Memory ». Ce titre était présent sur l'album Magic Forest sorti en 2014. Cela me fait aussi penser un peu à du Nightwish aussi époque Anette Olzon.

     

    Voilà, l'écoute est terminée, comme je l'ai dis plus haut et aussi dans la chronique que j'avais fait du précédent album, il se dégage vraiment une impression de spectacle. En effet, les arrangements, la voix... tout me fait penser à une comédie musicale. Alors certes une comédie musicale Rock, mais tout de même ! Un subtil mélange de Metal Symphonique à la sauce comédie musicale, le tout « arrosé » d'un soupçon de ABBA. J'ai passé un très bon moment, j'ai vraiment beaucoup aimé. Si vous appréciez les belles mélodies et les belles voix, ,'hésitez pas. Je vais donc reprendre mon terme de la dernière fois que j'avais inventé pour l'occasion : « Metal Pop façon comédie musicale ABBA power théâtrale ». Ca résume bien l'album je trouve. Alors oui, cela peut surprendre si on me lit, mais je vous invite à vraiment écouter pour vous faire votre propre avis.

     

     

     

    Tracklist :

     

    01. United
    02. Eternal Fire Burning
    03. Looking for You
    04. Two Blades
    05. Symphony Nr. 1 Part 3 – Awakening (Feat. Fabio Lione)
    06. Go for a Ride
    07. Butterfly
    08. Universe
    09. Lay All Your Love on Me (ABBA Cover)
    10. Au Revoir
    11. Cherish My Memory Re-Mastered (Bonustrack)

     

     

     

    Line-Up :

     

    Chant: "Capri" Päivi Selo
    Guitare: Emil Pohjalainen
    Basse: Jukka Hoffren
    Batterie: Joonas Pykälä-aho
    Claviers: Tuomas Seppälä

     

    Label : Napalm Records

     

    Looking for You

    Lay All Your Love on Me (ABBA Cover)

    United

    Butterfly


    votre commentaire
  •  

    Delain : Hunter Moon (ep 2019)

     

    Delain est un groupe néerlandais formé en 2002 par le claviériste Martijn Westerholt ( frère de Robert le « papa guitariste » après son départ de WITHIN TEMPTATION. Ils nous présentent ici un Ep sorti en 2019. Cet Ep clôture en fait une trilogie commencée en 2016 avec un premier Ep : «Lunar Prelude » construit sur le même modèle à savoir titres studios inédits et le reste des morceaux en live. Cette trilogie s'est poursuivie avec le cinquième album studio « Moonbathers » sorti plus tard dans l'année 2016. Et là, en février dernier sort « Hunter's Moon ». Cet ep est pour faire patienter la sortie du futur album « Apocalypse And Chill » du groupe qui sort en février.

     

    Cet Ep nous propose donc quatre titres inédits studio et dix titres enregistrés en live à Utrecht aux Pays-Bas en 2017 avec Marco Hietala de Nightwish et Georges Ooesthoek de Orphanage en guest.

     

    «Masters Of Destiny » démarre « les hostilités » tout en partie instrumentale dans son début avant de prendre son rythme de croisière, à savoir très grandiose, me faisant penser à une intro de Within Temptation. C'est puissant, mélodique, la belle voix de Charlotte vous ensorcelle, il y a une impression de flotter sur un petit nuage, c'est aérien ! « Hunter's Moon » et son intro en growls fait par Timo, puis Charlotte reprend les commandes. C'est un rythme plutôt mid-tempo mais bien balancé. « This Silence Is Mine » en intro tout en clavier/batterie, un peu space. Puis « Art Kill » termine la partie des titres studio. C'est un morceau qui démarre façon Metal/Electro je dirai, j'ai inventé» un truc là ou pas ? Quelques vocalises growlées là aussi.

     

    La partie live commence avec « Hands Of Gold » avec l'arrivée du premier guest : Georges Ooesthoek de Orphanage. Habitué à jouer les guest car je l'ai vu plusieurs fois venir faire le guest dans des concerts de WITHIN TEMPTATION . Toujours sur des passages de growls. A la suite démarre « Danse Macabre ». C'est un super morceau avec une bonne mélodie qui vous trotte dans la tête, le tout mené par la voix tout en douceur et puissance à la fois de Charlotte. On continue avec « Scarlet », magnifique morceau accompagné de violon. La voix est sublime et bien posée. Arrive le moment où Marco Hietala déboule et commence «  Your Body is a Battleground » sublime orchestration, leur voix se mêlent bien, très dynamique, c'est entêtant, ça va vous poursuivre toute la journée ! Puis c'est au tour de « Nothing Left » et « Control The Storm » issus de l'album « April Rain ». Sublimement interprétées, franchement le duo Charlotte/Marco marche vraiment bien ! Une histoire qui roule ! « Sing To Me » est remarquablement bien interprétée aussi. « Not Enough », là c'est dingue comme on se fait à la présence de Marco, car là il ne chante pas et du coup.... il y a un manque je trouve. Mais je chipote un peu, cela reste une belle prestation. Marco revient pour nous offrir avec Charlotte une sublime cover de Queen : « Scandal », j'avoue je ne connaissais pas ce morceau. Je suis donc allée écouter à la suite de cette version.C'est juste magnifique. Loin d'être un copié/collé de la version de Queen, c'est une belle réinterprétation, très classe, très grand spectacle, plus pêchue dans la partie instrumentale, et tout aussi spectaculaire dans les voix. La partie live se termine admirablement bien avec le sublime « The Gathering ».

     

    Un très bon mélange avec la partie studio et la partie live, un groupe sur lequel je ne me suis pas trop penchée à tord. Pourtant j'avais vraiment accroché quand je les ai découverts en première partie de WITHIN TEMPTATION à Toulouse en 2014. Chose faite maintenant, je me suis rattrapée et cet Ep donne un très bon aperçu du futur album à venir. Surtout maintenant que l'on a aussi entendu deux nouveaux morceaux depuis quelques semaines. J'ai passé un bon moment et je ne peux que vous encourager à vous pencher sur ce groupe si vous ne connaissez pas bien.

     

     

     

    Tracklist

     

    1) Masters of Destiny
    2) Hunter's Moon
    3) This Silence is Mine
    4) Art Kills
    5) Hands of Gold - live
    6) Danse Macabre - live
    7) Scarlet - live
    8) Your Body is a Battleground - live
    9) Nothing Left - live
    10) Control the Storm - live
    11) Sing to me - live
    12) Not Enough - live
    13) Scandal - live
    14) The Gathering - live

     

     

     

    Line-Up

     

    Charlotte Wessels : (chant)
    Timo Sommers : (chant (grunts)+chœurs+guitare)
    Merel Bechtold ; (guitare)
    Martijn Westerholt : (claviers+orchestrations)
    Otto Schimmelpenninck Van Der Oije : (choeurs+basse)
    Joey De Boer : (batterie)

     

     

     

    Label : Napalm Records

     

    Masters Of Destiny

    Scandal

    Nothing Left

    Danse Macabre

    Scarlet


    votre commentaire
  •  

    Leaves Eyes : Sign Of The Dragonheart

     

    Leaves Eyes est un groupe existant depuis 2003, fondé par Liv Kristine. Cette dernière ayant quitté le groupe en 2016 est remplacée par Elina Siirala qui est finlandaise.
    Pour tout vous dire, même si je connaissais le groupe de nom, c'est une découverte musicale. C'est plutôt bien, car je ne vais pas vous « saouler » en faisant des comparaisons avec l'ancienne chanteuse puisque je n'ai jamais écouté. C'est donc avec une oreille nouvelle et un avis complètement objectif que je vous parle de cet album.

     

    Tout d'abord avant de commencer mon développement... la pochette m'a fait sourire car cela m'a fait penser à une réflexion de Joey Tempest (chanteur de EUROPE) je précise au cas où... Joey disait qu'au moment de préparer « War Of Kings » le précédent album de EUROPE, il redoutait que pour la pochette on lui propose un Drakkar.... Donc voilà, ça m'a fait marrer.... Bref... Continuons après cette info « people » de la plus « haute importance »....

    L'album démarre avec « Sign Of The Dragonhead » qui débute en chorus épique, rythme rapide. J'ai l'impression d'écouter du NIGHTWISH époque « Wishmaster ». La voix est agréable, pure, limpide.
    « Accross The Sea » démarre dans un univers « très médiéval », j'ai l'impression qu'un troubadour va apparaître avec les « villageois » qui arrivent derrière en dansant. Une impression celto-médiévale ? Ça existe ? J'ai peut-être inventé encore un terme... en tout cas j'aime bien ! Dans le même registre « 
    Jomsborg » chorus et mélodies imparables, le tout accompagné de growls (et ouai...) . Mais aussi «  Riders On The Wind » bien sympa cette « petite gigue » !

     

    «  Like A Mountain » en piano/voix mid-tempo, toujours impeccable voix. Belle mélodie ! Dans le même registre «  Fairer Than The Sun », influence celte en piano/voix, belle mélodie qui est rejoint rapidement par des sons de guitares envoûtants !

     

    «  Shadows In The Night », sans faire de jeux de mots est plus sombre et nous enveloppe de son ombre avec des rythmes plus vifs, nerveux. Le tout en gardant toujours une très bonne mélodie. Quant à «  Rulers Of Wind And Waves », de par son intro, je m'imagine que, soit les vikings sont près « à charger », soit ils sont en train de ramer en rythme pour faire avancer le drakkar. « Waves Of Euphoria » me fait penser à une bande originale de film, l'attaque est imminente, les guerriers foncent et dévastent tout sur leur passage, le tout inciter par la « déesse ».

     

     

     

    Cet album dont la pochette avec son drakkar et ses titres où l'on retrouve les termes nous évoquant les cinq éléments et la natures, les grands espaces : la mer, la montagne, le vent donc l'air, le soleil, la nuit, les ombres, le feu, les vagues.... Nous mène vers une épopée, un long voyage épique. Tout cela en passant par plusieurs rythmes et atmosphères.
    Cet album est accompagné d'un 2ème cd instrumental, qui vous servira si vous ne supportez pas les voix. Il y a juste les chorus, c'est sympa aussi. Et puis si vous voulez vous entraînez à chanter.... non, n'insistez pas, je ne vous ferez pas de démonstrations vocales... déjà qu'il fait un temps pourri depuis pas mal de temps, on va pas pousser....
    Un album agréable à écouter, je ne suis pas déçue, je ne peux que vous le conseiller si vous aimez les belles voix limpides et les belles mélodies.

     

    Tracklist :

     

    01. Sign Of The Dragonhead
    02. Across The Sea
    03. Like A Mountain
    04. Jomsborg
    05. Völva
    06. Riders On The Wind
    07. Fairer Than The Sun
    08. Shadows In The Night
    09. Rulers Of Wind And Waves
    10. Fires In The North
    11. Waves Of Euphoria

     

     

     

    Line-Up :

     

    Alexander Krull (Chant / Claviers)
    Elina Siirala (Chant)
    Joris Nijenhuis (Batterie)
    Pete Streit (Guitares)
    Thorsten Bauer (Guitares)

     

    Sign of the dragonhead

    Jomsborg

    Accross The Sea


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique