•  

    Santa Cruz : Katharsis (2019)

     

    Santa Cruz est un groupe finlandais qui existe depuis 2007. Voilà, moi qui croyais qu'ils étaient espagnols ou d'Amérique du Sud, c'est loupé.... Comme quoi, ne pas se fier à la consonance des noms.... Cet album est leur 4ème album studio, ils ont sortis aussi 2 EP's.

    L'album débute avec « Changing Of Seasons », c'est un morceau vif, dynamique, plutôt bien balancé. Ca ouvre bien, ça met dans l'ambiance. On poursuit dans le même style avec « Bang Bang » ! Oh les mains pas un geste ! Mais aussi « True Believer » ou « Tell Me Why » qui est un de mes morceaux favoris de ce disque. De bons chorus bien sympa, un petit gimmick musical qui me fait penser à Europe par moment... bref que du bon !

    « Into The War » est un titre mid tempo, bien musclé qui ouvre sur ce genre. La suite avec « I Want You To Mean It » qui est une ballade mid tempo très sympa, la voix est agréable. « Testify » vous trotte dans la tête tout comme «Smoke Signals». « Salvation » me fait un peu penser à Guns'N Roses », c'est bien balancé et vous trotte dans la tête.

     

    L'album se termine avec « Time After Time » qui est une cover de Cindy Lauper. Et, là, que dire ? Déjà, j'adore la version originale de Cyndi. Cette version en mid tempo est du plus bel effet, la voix est sublime, les arrangements aussi. Ca passe vraiment bien et cela ne choque pas dans l'album. Cela trouve bien sa place.

     

    Je ne connaissais pas ce groupe avant, même pas de nom. C'est une très bonne découverte ! Pas la révolution du siècle, c'est sûr ! Mais un album honnête, bien fait. C'est frais, c'est fun, c'est dynamique. Cela met de bonne humeur ! N'hésitez pas à vous pencher sur ce groupe.

     

     

     

    Tracklist :

     


    01. Changing of Seasons
    02. Bang Bang
    03. Into The War
    04. I Want You To Mean It
    05. True Believer
    06. Tell Me Why
    07. Testify
    08. Smoke Signals
    09. It Was You
    10. Salvation
    11. Time After Time 

     

     

     

    Line Up :

    Arttu Kuosmanen
    : chant principal, guitare
    Tuomas Lehtonen: batterie
    Eemi Lamberg: guitare basse, choeurs
    Joe Perez : guitare solo, choeurs

    Label : M-Theory Audio 

     

    Testify

    Tell Me Why

    Changing Of Seasons


    votre commentaire
  •  

    Jessica Wolff : Grounded (2017)

     

    Jessica Wolff est une jeune artiste finlandaise qui nous propose son 2ème album qui est sorti le 17 novembre 2017 chez Metalopolis Records.

     

    L'album démarre avec « Reckless », c'est un bon morceau dynamique bien balancé qui finalement est un bon résumé à lui tout seul de l'ensemble de l'album. En effet, pratiquement tout l'album est dans ce style-là : à savoir de supers mélodies, dynamiques et bien balancées. « Grounded », « Arrow » ou « Roots » en plus d'être super bien balancés, vous trottent dans la tête, c'est hyper facile à mémoriser, et vous vous laissez aller à battre la mesure. En plus j'adore le tempo de « Grounded » et « Arrow ». En plus détail « marrant » « Arrow » à environ 45 secondes quand Jess (oui, je l'appelle Jess...) commence à pousser son refrain, cela me fait penser à « Time On Your Side » de HEAT sur leur dernier album « Into The Great Unknown » au moment du début du chorus à environ 1mn 05.... c'est dingue, mais comme j'adore les deux chansons celle de HEAT et celle de Jess, ça ne me dérange pas, bien au contraire !!

    « War » est un super faux mid-tempo, en fait ça démarre en mid-tempo tranquilou avant de partir dans une super mélodie bien balancée.

     

    Les vrais mid-tempo sont « Chase Me Down » et « Love Me Like Your Never Did Before ». Deux belles compos le tout accompagné de la belle voix de Jess.

     

    Comme tout bon album qui se respecte, il y a quelques ballades : deux ici ! « Under Your Spell » et « Saving Someone Else ». La première en piano/voix superbe, qui met bien en valeur la belle voix de cette jeune femme. Belle orchestration, cela n'est pas mièvre (heureusement). Enfin, la seconde, la mélodie est juste sublime, les chorus et le refrain vous entraîne dans une rêverie. On dirait un petit nuage qui se déplace au-dessus de vous.

     

    Il est vrai que si l'on analyse l'album, beaucoup de titres peuvent être ressemblant de par leur ambiance et atmosphère. Personnellement cela ne me dérange ps, car je trouve que cela est très bien fait, c'est classe. Dans le document joint avec l'album, il y a écrit pour les fans de entres autres Pink et Roxette. Je suis d'accord, je rajouterai un petit côté Avril Lavigne aussi. Mais par dessus-tout, je suis séduite par la voix de Jessica, elle a un groove naturel qui se mêle à ce côté rock, pop. Alors certes, ne vous attendez pas à un album de Metal, il est question ici de bons morceaux Pop Rock, de Rock Mélodique. Cela n'a rien d’innovant, mais cela est bien fait, et c'est tout ce que je demande. J'ai passé un agréable moment et ne peux que recommander de laisser vos petites oreilles musclées et curieuses écouter cela.

     

     

     

    Line-Up:

     

     

     

    Jessica Wolff vocals

     

    Ari Manninen guitar

     

    Sebastian Lindqvist guitar

     

    Cheri Martin bass

     

    Jarno Vanhanen drums

     

     

     

    Tracklist :

     

     

     

    Reckless

     

    Chase Me Down

     

    Playing For Keeps

     

    War

     

    Under Your Spell

     

    Grounded

     

    Arrow

     

    Saving Someone Else

     

    Roots

     

    Magic Castle

     

    Love Me Like Your Never Did Before

     

    Reckless


    votre commentaire
  •  

    WET : Earthrage (2018)

     

    Mais quel est ce mystérieux nom : W.E.T. ? Je vais vous dévoiler le secret... Le W pour WORK OF ART dont Robert Sall le claviériste fait partie, puis le E pour ECLIPSE, dont Erik MÄRTENSSON est le guitariste, et enfin le T pour TALISMAN, dont Jeff Scott Soto est le chanteur. Alors ce groupe n'est pas une découverte pour moi. Je les ai connu avec leur premier album : WET sorti en 2009. depuis un deuxième album : « Rise Up » est sorti en 2013 ainsi qu'un live en 2014 : «One Live In Stockholm ». «Earthrage » est donc le troisième album studio du groupe à sortir ce mois de mars chez Frontiers Records.
    Je ne vais pas vous cacher ma joie de retrouver la belle voix de Jeff Scott Soto. Jeff qui était en pleine actu musicale il y a quelques mois avec son dernier album solo : « Retribution » que j'avais déjà chroniqué, que le revoilà donc ici avec WET !

     

    L'album démarre avec le dynamique « Watch The Fire », ce morceau ouvre super bien l'album et en même temps résume bien l'ambiance qui va se découler de ce disque. En effet une impression de vivacité, de bonne humeur sort de ce morceau. Il y a de bons chorus, le refrain est facile à retenir et vous vous laissez aller à chantonner avec le groupe. En plus, cadeau ! Titre chanté par Jeff et Erik! Début avec Erik qui a une voix plus "hargneuse" que Jeff, si je puis m'exprimer ainsi. Qui d'ailleurs me fait penser à la voix de Erik Grönwall le chanteur de HEAT (décidemment). Donc beau mélange de voix vive de Erik et voix chaude et sexy de Jeff. "Burns" et "Kings On Thunder Road" sont aussi dans ce registre-là. Que de belles mélodies de supers chorus !

     

    "Elegantly Wasted" et "Heart Is On The Line" sont de sublimes ballades. La première citée plutôt ballade mid-tempo du plus bel effet avec sa mélodie sublime et son intro tout en clavier façon symphonie. Et que dire de la façon de chanter? C'est une tuerie ! Dommage que la chanson soit si courte! J'adore, probablement mon coup de coeur de l'album ! Quant à "Heart Is On The Line", 'est aussi très beau, avec de superbes chorus et une super partie de guitares.

     

    Tout le reste de l'album est composé de morceaux midd-tempo tels que "Urgent", qui, pour ma part et le moins inspiré de l'album., même si cela reste un morceau sympathique. Je m'étalerais plutôt sur "Dangerous"et son refrain hyper facile à retenir, cela vous trotte dans la tête, les chorus sont vraiment sympas aussi ! Tout comme «  Calling Out Your Name » qui balance super bien ! «  I Don’t Wanna Play That Game » ou «  The Burning Pain Of Love » et sa super partie de guitare ! « The Neverending Retraceable Dream » termine subliment bien l'album avec sa mélodie qui vous trotte dans la tête.

     

    Un album, vous l'aurez compris qui m'a énormément enthousiasmé ! De sublimes mélodies qui se retiennent bien, pas de temps morts, pas de faux-pas. Tout est excellent ! C'est pro, c'est spontané à la fois. Dommage que l'album soit aussi court, j'aurais bien pris deux/trois belles mélodies de plus. Et puis que dire une fois de plus de la voix de Jeff.... Je suis vraiment très sensible à sa belle voix chaude et sexy. Si vous ne connaissez pas ce groupe, si vous aimez les belles mélodies, les belles voix. Cet album est fait pour vous !

     

    Line-Up

     

    Erik Mårtensson: Guitar, bass, keyboards, vocals
    Jeff Scott Soto: Vocals
    Robert Säll: Keyboards
    Magnus Henriksson: Guitar
    Robban Bäck: Drums
    Additional guitar solo on “Urgent”: Thomas Larsson

     

     

     

    Tracklist :

     

    1. Watch The Fire
    2. Burn
    3. Kings On Thunder Road
    4. Elegantly Wasted
    5. Urgent
    6. Dangerous
    7. Calling Out Your Name
    8. Heart Is On The Line
    9. I Don’t Wanna Play That Game
    10. The Burning Pain Of Love
    11. The Neverending Retraceable Dream

     

    watch the fire

    Urgent


    votre commentaire
  •  

    Crazy Lixx : Forever Wild (2019)

     

    Crazy Lixx est un groupe suédois qui existe depuis 2002., dont le premier album sort en 2007. Avec ce «Forever Wild » ils nous présentent ici leur sixième album studio. Produit par Chris Laney. Le groupe est une « vieille connaissance » pour moi, car j'avais déjà chroniqué à l'époque en 2010 leur album « New Religion ». J'avais été plutôt convaincue et je disais dans ma conclusion : « Ce groupe est jeune et prometteur et je suis très curieuse d'entendre une suite! ». Alors, pour tout vous dire, je n'ai pas eu l'occasion d'écouter ce qu'il y a eu entre ces deux albums.... mais est-ce que je vais être satisfaite de cette suite ? Réponse !

     

    L'album démarre par « Wicked » qui, de par son intro me fait penser à un morceau de HEAT, mais où cela serait Sebastian Bach qui chanterait.... oui je sais ça fait un peu X-Files, mais imaginez un peu... allez quoi, un peu de bonne volonté... en tout cas, ça fait mouche ! Quel morceau pour ouvrir ! C'est vif, bien balancé, dynamique, ça se retient facilement, les chorus sont sympa, c'est fun, c'est frais, c'est gai ! Top ! Dans le même registre « Break Out » assure aussi. Les quelques secondes d'intro font penser à « On The Loose » de EUROPE présent sur l'album « The Final Countdown » . Vif, dynamique, bien balancé ! Vraiment sympa ça vous trotte dans la tête. « Silent Thunder » poursuit dans le même genre avec plein de chorus. Mais aussi « Weekend Lover » ou « Never Die (Forever Wild) » avec leur ambiance fun, gai et sympa.

     

    « Love Don't Live Here Anymore » est la ballade de l'album, tout en douceur, pas trop mièvre (ça va...) belle mélodie, belle voix.

     

    « It's You » est un morceau mid-tempo sympa, le refrain avec chorus vous trotte dans la tête. Arrive ensuite « Eagle » aussi mid tempo, une super mélodie, de beaux chorus, c'est juste sublime, c'est maîtrisé, c'est carré. La voix est plus posée, légèrement plus grave et il ne part pas dans tout « les sens ». En fait ce morceau me fait un peu penser à « Piper Never Dies » de EDGUY présent sur Hellfire Club ». Probablement le morceau coup de cœur pour moi dans cet album, une impression de bien être et rêve se dégage de ce morceau.

     

    Que dire ? Alors oui ce n'est pas innovant, on à l'impression d'avoir déjà entendu plein de morceaux connus, ça rappelle pas mal de groupes comme EUROPE, du BON JOVI, du SKID ROW, du HEAT, mais aussi du EDGUY qui ferait des intonations hard mélodique par moment. Si, si écoutez EDGUY par moment...

     

    C'est fun, c'est joyeux, c'est enthousiasmant, et que cela fait du bien dans ce triste monde. La musique à un super pouvoir, celui de vous rendre le sourire, de vous rendre heureux. Et là que dire si la mission est bien réussie. Un album positif ! Vous avez envie d'aller faire la fête avec ces garçons, de chanter à tue-tête et sauter partout. Ca dégouline de guitare, de chorus, de sublimes mélodies. Ca vous trotte dans la tête, non le hard mélodique des années 80 n'est pas mort, il est toujours là et ça fait du bien. Dans la lignée des grands groupes fun et dynamiques suédois comme HEAT et (feu) The Poodles pour ne citer qu'eux.... Je pense que vous avez deviné que j'ai beaucoup apprécié cet album. Ca fait vraiment plaisir, n'hésitez pas vous passerez un bon moment ! Merci messieurs !

     

     

     

    Tracklist :

     

    Wicked
    Break Out
    Silent Thunder
    (She's Wearing) Yesterday's Face
    Eagle
    Terminal Velocity
    It's You
    Love Don't Live Here Anymore
    Weekend Lover
    Never Die (Forever Wild)

     

    Line-Up :

     

    Joél CIRERA : Batterie,
    Jens SJOHOLM : Basse,
    Danny REXON : Chant,
    Chrisse OLSSON : Guitares,
    Jens LUNDGREN : Guitares.

     

    Label : Frontiers Records

     

     

    Silent Thunder

    Breack Out


    votre commentaire
  •  

    Houston :  III

     

    HOUSTON est un groupe suédois dont le premier album est sorti en 2010. Ils nous présentent ici « III » qui est sorti chez Livewire/Cargo Record le 24 novembre 2017. Cet album qui est leur 1 ? 2 ? 3 ? et non !!! Perdu c'est leur cinquième album ! Si, si je ne plaisante pas. C'est un peu spécial d'appeler son 5ème album « III », mais c'est comme ça. Et si j'en entends un ou une dire «Euuh ! Allo Houston, il y a un problème ! »... je les fous à la porte avec un rapport de chez Monsieur Vaudois, que cela soit bien clair entre vous et moi.... euh désolée, Elie Kakou sort de ce corps.... Sinon plus sérieusement en faisant des recherches sur le groupe, j'ai vu que le producteur Martin Karlegard (dans son passé), je préfère rassurer le monde entier avant de balancer l'info « people » qui va suivre... Donc dans son passé à produit 7 chansons de l'album « Le Passage » sorti en 2004 de Jenifer.... dont 2 morceaux qu'il a écrit. Un des principaux morceaux est : « Ma Révolution » (ma révolution, porte ton nom, oui ma révolution wowowohohoh!), s'cusez-moi, je m'égare encore.... « Ma Révolution » qui est le single phare de l'album (et par la même occasion une des meilleures vente de Jen). Mais aussi il a composé « Mon Ange » de Nolwenn Leroy présente sur son album « Histoires Naturelles » sorti en 2005. Alors, bien évidement c'est les versions anglaises qu'il a composé pour d'autres artistes et, avec les adaptations qui existent, cela a donné les adaptation française que l'on connaît (ou pas) de ces morceaux de Jenifer et Nolwenn. Voilà, voilà.... donc, est-ce que HOUSTON sonne comme Jenifer ?? Là est la question... réponse !

    L'album démarre avec « Cold As Ice » c'est un mid-tempo sympathique qui ouvre le Cd. C'est dynamique, facile à retenir et cela vous met dans l'ambiance de ce qu'il va suivre. Le son du synthé sonnant très Hard Mélodique des années 80. Après réflexion, pas que le son du synthé, toute la chanson sonne très années 80. Cela me fait penser à TREAT, ou DANGER DANGER par exemple. Dans le même style, je dois bien dire que presque tout l'album est dans ce style-là tel que « Amazing » et sa super intro et son bon solo de guitare ça balance bien ! Mais aussi « To Be You » et se belle mélodie. « Glass Houses » et « Twelve-Step »continuent d'attirer ma sympathie, c'est vrai, c'est simple mais efficace tout comme « Road To Ruin » et « Interstate Life ».

    Il ne faut pas aussi oublier « la ballade », style incontournable de tout bon album.... là, il s'agit de « Lights Out » : une belle mélodie, pas trop mielleuse, ça va.... ballade typique piano/voix/harmonies en début.

    Il y a aussi quelques morceaux bien balancés tels que « Everlasting » et « Dangerous Love ». Pour le premier cité l'intro me fait penser à un début d'un morceau de HEAT, mais juste les 20 premières secondes. C'est très sympa et c'est facile à retenir, cela vous trotte dans la tête ! « Dangerous Love » est un morceau très dynamique vous rentre bien dans la tête, j'adore et j'avoue je me laisse aller à chantonner le refrain dès la première écoute, alors si cela ce n'est pas un signe.... c'est du très bon niveau !

    Vous l'aurez compris, je ne vais pas tourner autour du pot, j'ai beaucoup apprécié cet album. Certes, c'est simple, il n'y a rien d'innovant, rien de révolutionnaire. Mais c'est justement cette simplicité naturelle, cette spontanéité qui me plaît. Alors oui, retour en arrière esprit Hard Mélodique des années 80, mais c'est bien fait. Et cela n'est pas évident de garder l'esprit année 80 en ne devenant pas « lourd » et déplacé. Je ne vous conseille que de jeter une oreille attentive sur ce disque.

     

    Tracklist

    Cold As Ice
    Everlasting
    Dangerous Love
    Lights Out
    Amazing
    To Be
    You
    Glass Houses
    Twelve-Step
    Road To
    Ruin
    Interstate Life

     Line-up

     
    Calle Hammar: guitare
    Hank Erix: chant
    Oscar Lundström: batterie
    Soufian Ma'aoui: basse
    Victor Lundberg: claviers

     

    Label : Livewire/Cargo Record

     

    Producteur : Martin Karlegard

     

     

     

    Dangerous Love


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique