• Mise en ligne d'une nouvelle fausse interview : celle de Lestat le vampire .

    votre commentaire
  • Une fois de  plus, je n’en reviens pas, après avoir interviewé Joey Tempest, Jon Bon Jovi, Sebastian Bach, Tobias Sammet, Axl Rose, Gary Hughes et Darren Warthon, c’est au tour de… Lestat de Lioncour plus connu sous le nom de Lestat le Vampire !!

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Moi aussi j’ai eu du mal à « gober » ça quand j’ai reçu un message de Lestat. J’ai cru à une mauvaise blague. Surtout que le message était écrit sur un superbe papier à lettres très épais et d’excellente qualité. Ca faisait un peu « trop » vous voyez ? L’écriture était très « théâtrale » avec beaucoup d’effets. Il me disait qu’il avait lu mes interviews pleine « d’esprit » et pleine d’humour, que c’était toujours très mouvementé et qu’il voulait me rencontrer. Bien évidemment, j’ai ignoré « cette missive », mais il s’est présenté à moi une nuit, et là, j’ai bien étais obligée d’y croire. Que dire ? Si ce n’est que c’est un « superbe spécimen », en fait physiquement, rien à voir avec Tom Cruise qui a incarné Lestat au cinéma… Le vrai Lestat est un mélange de Joey Tempest et Sebastian Bach !!!

    <o:p> </o:p>

    Donc, quelques jours après cette « rencontre nocturne », je recevais un billet d’avion pour Paris. Une fois arrivée à l’aéroport, je sors et une superbe limousine attendait déjà. C’était pour moi, le chauffeur venait me chercher. Il était habillé comme un pingouin et portait casquette et gants… enfin, bon, la panoplie complète, il s’est empressé de m’ouvrir la portière. D’ailleurs sous ce « déguisement », je suspectais cette « chose » d’être une femme. Mais je vous en reparlerais plus loin… A l’intérieur, toute les vitres étaient noires, tout cela pour m’empêcher de voir la route. Nous avons roulé une bonne heure, mais j’ai l’impression que l’on a pas mal tourné en « rond »… enfin bon.

    <o:p> </o:p>

    Enfin nous sommes arrivés. Le chauffeur, une fois de plus s’est empressé pour m’ouvrir la porte. Et là, le choc ! Quelle sublime demeure ! Un vrai petit château ! Ceci dit, je n’étais pas réellement surprise, Lestat a les moyens et il a des goûts de luxe ! Nous entrâmes dans un magnifique hall décoré de somptueux tapis, de tableaux de maîtres, des sculptures… De suite, je me mis à plaindre la femme de ménage, quels nid à poussières que tout ceci…  . Pendant que j’examinais tout ceci avec grand intérêt, je ne m’étais pas aperçue que Lestat m’avait rejointe. Je sursautais en le voyant soudain à ma gauche. Pas de doutes, cet « homme » à vraiment des pouvoirs, il s’est approché de moi silencieux comme un chat et je n’ai rien entendu, pourtant, j’ai l’ouïe très fine… Il me rassura d’un geste courtois sur l’épaule et s’excusa de m’avoir fais peur. Puis il m’invita à le suivre à l’étage. Nous empruntâmes un magnifique escalier très « royal », puis nous installâmes dans un magnifique salon. Ou plutôt une bibliothèque devrais-je dire tellement les pans de murs étaient couverts de livres !! Je pris place dans un fauteuil extrêmement confortable tout en souhaitant grandement de ne pas m’y endormir…   Au moment où cette pensée me traversait l’esprit, je surpris un sourire énigmatique sur les lèvres de Lestat… Il avait réussi à lire ça dans mes pensées… .  

    <o:p> </o:p>

    Voici l’interview :

    <o:p> </o:p>

    Entretien avec un …. Vampire !

    <o:p> </o:p>

    VM : Bonsoir Lestat ! Merci de me recevoir dans cette somptueuse demeure et de m’accorder cet entretien !

    L : Bonsoir Val ! Puis-je t’appeler Val ?

    VM : Bien sûr ! A condition que je puisse t’appeler mon « vampirou adoré »  (Devant son air outré limite vexé, je le rassurais en lui disant : ) Je plaisante Lestat ! Bien sûr, tu peux m’appeler  Val.

    L : Merci…  et pas de quoi, pour l’interview, c’est normal et j’en mourrais d’envie ha ha ha !!

    VM : Ah ah ah !  Tu es un marrant quand même ! Je sens que l’on va bien s’amuser. On va peut-être même en mourir de rire !

    L : ah hahaah !! Arrête ahaha.. je crois que je vais en pleurer de rire !

    VM : Ah, euh, non, parce que je n’ai pas envie de voir des larmes de sang couler… berk !

    L : Tu sais on s’y habitue…

    VM : Oui, mais bon, ça serait dommage que tu tâches ta superbe chemise blanche à euh… jabot ?

    L : Oui, tu as raison ! Tu aimes ma chemise ?

    VM : Oui, tu la portes très bien. Et puis c’est pas courant de nos jours… un homme avec une chemise à jabot je veux dire…

    L : Il est vrai que je suis plutôt resté à la mode de mon temps…. Mais bon, j’aime beaucoup m’habiller de façon moderne ! J’affectionne tout particulièrement le jean noir avec un blouson en cuir !

    VM : Ouai ! Ca c’est cool !

    L : Je m’habille comme ça quand je vais voir un concert de hard.

    VM : Oui, et puis avec tes cheveux longs, on peut te prendre sans aucuns problèmes pour un hardos ! Quel est le dernier concert qui t’a marqué ?

    L : Europe ! C’était le 10 novembre 2004 à l’Elysée Montmartre ! C’était génial !!

    VM : Oui, je sais j’y étais !!

    L : Oui, je sais, je t’ai vu et je n’ai jamais été loin de toi 

    VM : Noonn ??

    L : Si, si, je t’assure, même que j’étais mort de rire ah ah.. Quand je t’ai vu avec tes amis en train de manger des bonbons Haribo !

    VM : La honte… avec mes dragibus…

    L : Mais non, c’était très attendrissant !  En plus les gars de Europe vous ont vus…

    VM : La double honte… c’est dramatique !

    L : Non, non, je peux t’assurer qu’ils ont trouvé ça très mignon !

    VM : Tu leur a parlé ?

    L : Oui, j’ai pas mal discuté avec Joey Tempest ! Très sympa ce garçon !

    VM : Oui, je l’ai interviewé, il est adorable !!

    L : Ca ferait un bon vampire…

    VM : Noonn !! Faut pas faire ça !!

    L : Pourquoi ?

    VM ! Parce que…. En plus ça risquerait de lui enlever « sa fibre artistique »… alors il ne faut pas faire ça, laisse-le !

    L : Ne t’inquiètes pas, je ne lui ferais rien. Mais je suis sûr qu’il serait parfait !

    VM : Je n’en doute pas, mais bon… et il sait que tu es un vampire?

    L : Oui, je lui ai dis. Et en plus il a lu toutes les Chroniques de vampire que Anne a écrit.

    VM : Une question me brûle les lèvres....

    L : S'il te plaît, ne parle pas de brûler...

    VM : Pourquoi? Oups... Oui, excuses moi, j'en avais presque oublié que le soleil et le feu te sont assez désagréables.

    L : Oui… mais je suis résistant, je peux rester une journée en plein soleil, ça m’affaiblis un peu mais ça ne me détruit pas !

    VM : Tant mieux, j’en suis ravie ! Euh, bon,  oui, je voulais te demander… donc, tu as « mandaté » Anne Rice pour qu’elle écrive les chroniques de vampires ? Tu lui as raconté ta vie et tout les autres, que se soit Louis, Armand, Marius… enfin, bref lui a aussi raconté leur vie. Donc tout ce qu’il y a dans les livres est vrai ?

    L : Absolument !

    VM : Mais, maintenant, libre aux gens d’y croire ou pas…

    L : C’est ça !

    VM : Mais pourquoi ne l’as-tu pas fais toi-même ?

    L : Parce que je n’en avais pas la patience ! Et je n’ai pas de talents véritables pour l’écriture.

    VM : Ok…

    Soudain retenti un hurlement scandalisé…. Je commençais à comprendre qui pouvait bien être à l’origine de ce « rugissement »…

    VM : Sandrine !

    Sandrine : Mais lâchez-moi, mais lâchez-moi donc espèce de…

    L : Charmante…

    VM : Qu’est-ce que tu fais là ?

    Demandais-je à Sandrine qui en fait était en train de se faire entraîner dans la pièce par Louis…

    Sandrine : Beh, je t’ai suivie tiens !

    VM : Comment ça tu m’as suivi….

    Sandrine : Oui, depuis l’aéroport… j’ai suivi la voiture qui t’a amené jusqu’ici…

    VM : Pffft !! C’était sensé être une interview top secret !!

    Sandrine : oui, bein, t’as qu’à faire attention…

    VM : Ouai…

    Soudain Gabrielle (la mère de Lestat) arriva en tirant … Ludovic par le bras, elle dit :

    G : Regardez qui est-ce que j’ai trouvé devant les fenêtres en train de sauter pour regarder à l’intérieur….

    VM : Ludo ! Mais que fiches-tu ici toi aussi ?

    Ludovic : Je t’ai suivi moi aussi…, j’ai amené un magnéto… regarde.

    VM : Oui, je vois, merci ! C’est pas vrai, mais qu’est-ce que je vais faire de vous deux ?

    Sandrine : Je suis contente, il n’y a pas que moi qui est eu cette idée, moi j’ai apporté un appareil photo !

    L : Bon, Val, peut-on reprendre maintenant que tes amis sont ici ?

    VM : Tu me crois si je te dis que je ne les ai pas « conviés », j’ai peut-être laissé échappé une info ou deux…

    L : Oui ! Ce n’est pas grave !

    VM : C’est ta mère qui m’a amené jusqu’ici déguisé en chauffeur ? Je la reconnais (voir + haut)

    L : Oui, c’est elle . Tu es perspicace !

    VM : Oui.

    Ludovic : Pourtant tu es un grand garçon Lestat ! Et c’est ta « maman » qui m’a débusqué !

    VM : Ludovic ! Enfin, un peu de tenue…

    L : Je n’ai pas honte d’avoir encore besoin de ma mère à mon âge…

    Sandrine : Oui, tiens, d’ailleurs quel âge au-tu ?

    VM : C’est moi qui pose les questions…

    L : Non , laisse Val, je vais répondre… j’ai 250 ans.

    Sandrine : Ouah ! Tu les portes bien !

    VM : Oui, bon, en même temps, c’est normal, les vampires ne vieillissent plus alors…

    Ludovic : Manquerait plus qu’il ressemble à un vieux parchemin…

    Sandrine : ah ahaha…

    VM : C’est consternant…

    Sandrine : Reste polie, Val ! Hi hi hi…

    VM : Mais j’ai rien dis de grossier, j’ai dis c’est con…sternant  ah, oui bien sûr….

    L : C’était comme ça pendant l’interview de Joey Tempest ?

    VM : Oui….

    L : hé hé hé, je te plaints…

    VM : Reprenons… Ta mère Gabrielle, c’est quand même marrant de s’appeler Gabrielle pour un vampire. Parce que l’on peut penser à l’Ange… l’Ange Gabriel…

    L : C’est pertinent ce que tu dis là…

    Sandrine : Moi, j’ai rien compris…

    Ludovic : En même temps, on ne te demande pas de chercher à comprendre, prends des photos et puis c’est tout !

    Gabrielle : Si je m’appelle comme ça, c’est parce qu’en fait, mon père adorait Johnny Hallyday !

    VM : Ah ah ah…   je suis morte de rire… enfin, euh.. tu vois quoi… Mais Johnny Hallyday, à l’époque, vous ne risquiez pas de le connaître, il n’est pas aussi « vieux » que ça quand même…

    Gabrielle : Si, si, je t’assure Val ! Mais ce n’est pas le Johnny Hallyday que tu connais… C’était une sorte de troubadour, ménestrel, appelle ça comme tu veux, qui, à l’époque passait de château en château et il faisait son spectacle. Il avait beaucoup de succès à l’époque, mon père m’avait dit à l’époque qu’ il a même garni le champ de courgettes de Monsieur…

    VM : hi hi hi hi….

    Ludovic : C’est trop drôle j’en peux plus…

    Sandrine : Il faut que je sorte, je vais exploser de rire…

    VM : Excuses-nous Gabrielle…

    Gabrielle : Mais je vous en prie, je comprends, c’est plutôt marrant  . Je disais que ce Johnny Hallyday avait même remplit de monde le champ de courgettes de Monsieur Potimarron et ….

    VM : hi hi hi…

    Ludovic : Val ! Tu crois qu’elle nous raconte des salades ?

    Sandrine : Arrêtez tout les deux, j’en peux plus, entre les courgettes, les potimarrons et les salades… hi hi hi…. Tiens ça me donne faim moi tout ça.

    Ludovic : Tu es mal tomber, parce que les vampires ne mangent pas…

    L : Oui, mais on sait recevoir quand même. Que veux-tu Sandrine ?

    Sandrine : Un steak grillé ça ira très bien !

    VM : Quel tact…

    Ludovic : Oui…

    Sandrine : Oups ! Excusez-moi… je ne voulez pas parler de griller, feu et tout ça…

    Ludovic : Tu t’enfonces, laisse tomber…

    L : Pas de soucis, un cuisinier est déjà en train de s’en occuper ! Val, Ludovic, vous voulez quelque chose ?

    VM : Je prendrais bien un verre d’eau

    Ludovic : Pour moi, rien, merci !

    Louis : Tiens Val, ton verre d’eau !

    VM : Merci ! Euh.. Gabrielle, peux-t-on reprendre ? Et excuses-nous encore…

    Gabrielle : Oui, je reprends, mais je ne vous en veux pas, ne vous inquiétez pas   Ce Johnny donc chanté une superbe ritournelle s’appelant « Gabrielle »… et voilà donc l’origine de mon prénom. D’ailleurs ce Johnny là est l’ancêtre de celui que vous connaissez !

    VM : Noonnn ??

    Gabrielle : Si, si je t’assure.

    VM : Ca doit être des mordus de « Gabrielle » dans la famille… parce que …

    Sandrine : hi hi hi…. Des mordus !! Trop marrant !

    Ludovic : ah oui… hi hi hi..

    VM : Je ne voulais pas dire des euh… enfin…  des fervents quoi…

    Gabrielle : J’avais compris 

    VM : Le Johnny que l’on connaît à lui aussi fait un titre s’appelant « Gabrielle » quoi..

    Gabrielle : En fait c’est la reprise de son ancêtre…

    Ludovic : Ca c’est un scoop !!

    VM : Oui. La chanson s’est transmise de génération en génération ?

    Gabrielle : Oui, et il a adapté aux goûts du jour.

    VM :Ah… ok ! C’est passionnant…

    Sandrine : Oui… (puis s’adressant à Gabrielle) en même temps, heureusement que votre père n’était pas fan de Scoobidoo…

    VM (d’un ton outré) : Sandrine !

    Sandrine : Quoi ?? C’est vrai… t’imagine, un vampire s’appelant Scoobidoo ?

    VM : hi hi hi… oui…. Ça serait terriblement marrant.

    Ludovic : Surtout, ça n’impressionnerait personne hi hi hi…

    Gabrielle : (d’un ton  amusé) Qu’est-ce qu’ils sont moqueurs ces jeunes…

    L : Oui ! Quelle impertinence lol Ce Scoobidoo, ne serait-ce pas un chien un peu poltron qui part toujours en dérapant, à chaque fois j’ai peur qu’il se prenne une porte.

    Sandrine : Oui, c’est ça ! Ca serait marrant de le voir se prendre une porte…

    VM : ah ahah… on va peut-être clore la…

    Ludovic : Porte ? Hé hé hé…

    VM : Hi hi hi… laisse-moi travailler sérieusement Ludovic ! On va clore la discussion sur Scoobidoo….

    Ludovic : Tu sais Lestat, Scoobidoo il faisait toujours « Ouhouh Saammy !! »

    VM : Très belle imitation Ludo, tu es doué…

    Pendant ce temps Louis apporte le steak à Sandrine.

    Sandrine : Ah ! Merci ! Je pourrais avoir un peu d’ail ?

    VM et Ludovic en chœur : De l’ailllll ???!!

    Sandrine : Bein, oui, ça donnerait du goût…

    Ludovic : Moi, je trouve ça plutôt de mauvais goût de parler d’ail devant des vampires…

    VM : Oui…

    L : Ne vous inquiétez pas, c’est une légende, on ne craint pas l’ail, ni les croix et on a un reflet dans le miroir…

    VM : Ah oui, c’est vrai, en plus tu le dis dans « Lestat le vampire ».

    Sandrine : Aïe ! Je me suis coupé…

    VM : Ah bein ça c’est malin…. En plus on reste dans … l’ail…

    Ludovic : Hi hi hi… T’as rien trouvé de plus pour te faire vampiriser ?

    VM : hi hi hi ! L’angoisse Sandrine en vampire…

    Ludovic : Ouai, j’imagine…

    L : Non, non, ne vous inquiétez pas, on ne va vampiriser personne !

    VM : Ouf ! Est-ce que vous avez rencontré beaucoup d’ancêtres de célébrités actuelles ?

    Louis : Oui, j’ai rencontré l’ancêtre de Madonna !

    VM : Cool ! Et elle était déjà chanteuse sa « mamie » …

    Sandrine : J’imagine la mamie de Madonna…

    Louis : Oui, dans un cabaret, elle dansait le French Cancan…

    VM : hahaha… j’en reviens pas, remarque… ouai, bon, j’ai riens dis.

    L : Et moi j’ai rencontré l’ancêtre de Mylène Farmer..

    Ludovic : Oh ! J’adore Mylène Farmer !! Elle faisait quoi sa « mamie » ?

    L : En fait, c’est plutôt dramatique comme histoire… Elle était danseuse dans une auberge et..

    VM : Décidément… on voit d’où lui viennent ses inspirations pour les chansons et tout… « Libertine », « Pourvu qu’elles soient douces »…

    Sandrine : hi hi hi.. arrête Val, je vais mourir de rire… Oups, excusez-moi…

    L : Je disais donc, qu’elle dansait dans les auberges et ça a mal finit… Comme elle était rousse…. Elle a été jugée pour sorcellerie…

    VM : Mais c’est horrible !! Et tu n’as rien fais ?

    L : Si, attends…. Gabrielle et moi, nous

    Sandrine : Tu appelles ta mère Gabrielle ?? Tu ne peux pas l’appeler Maman ?

    VM : S’il te plaît Sandrine, laisse Lestat finir son histoire.

    Sandrine : Euh oui pardon, continue Lestat.

    L : Merci, je répondrais à ta question après Sandrine ! Gabrielle et moi nous l’avons libéré en nous faisant passé pour des démons !

    VM : Comme dans l’église à Paris où vous avez terrifié toute l’assemblée ?

    L : Exactement !

    VM : Ah ! Trop fort ! Et après ?

    L : Après nous l’avons installé le plus loin possible et elle ne nous a jamais revus. Mais nous, nous l’avons un peu tenu à l’oeil puisque nous savons que c’est l’ancêtre de Mylène !

    VM : C’est génial comme histoire !

    L : Merci ! Bien, maintenant, je vais répondre à Sandrine. Si j’appelle Gabrielle par son prénom et non pas par Maman, c’est parce que ces liens-là n’existent presque plus… et puis en plus c’est moi qui est fait de Gabrielle un vampire. Donc finalement je suis presque son père vampire maintenant.

    Sandrine : Ouh lala… c’est compliqué tout ça.

    Ludovic : Je t’ai dis que l’on ne te demandais pas de comprendre mais de prendre des photos…

    VM : Lestat peux-tu nous parler de ta période Rockstar ? Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire parti d’un groupe ?

    L : En fait, quand je me suis réveillé de mon long sommeil dont je parle au début de « Lestat le vampire », j’ai entendu « The Final Countdown » qui provenait de l’appartement au-dessus de moi ! Ca m’a enchanté !! Une des premières choses que j’ai faite, c’est de me renseigner sur qui chantait cette chanson ? J’ai acheté les CD, des vidéos et j’ai été subjugué ! Du coup, j’ai monté un groupe ! En fait, on peut dire que Joey Tempest est mon modèle pour ce qui est de l’évolution sur scène, c’est un homme talentueux et il n’y a pas beaucoup d’artistes qui lui arrivent ne serait-ce qu’à la cheville !

    VM : Alors là, je suis entièrement d’accord avec toi !! C’est le meilleur et..

    Ludovic : Ah…. L’amour… ça donne des ailes…

    VM : Quoi ??

    Ludovic : Oui, tu es folle de lui, alors…

    VM : Non, c’est pas vrai… j’ai de l’admiration et du respect, ce n’est pas pareil… c’est vrai que je l’adore depuis que j’ai 11 ans… mais bon…

    Sandrine : Oui, moi aussi, c’est de l’admiration et du respect !

    L : Je n’en doute pas les filles !

    Sandrine se tournant vers Ludovic en lui tirant la langue… : et toc !

    Ludovic : Pfft !!!

    VM : Bon ça suffit vous deux, j’ai l’impression d’être à la maternelle…

    Ludovic : Ah ! Quel culot !

    Sandrine : Reste poli lol

    VM : oh ! Mais ça suffit, là…

    Lestat : Vous trois en vampires, ça serait vraiment quelque chose ;-)

    Louis : Tu ne crois pas qu’ils perdraient de leur humour ?

    Gabrielle : Au contraire, je pense qu’ils seraient pires…

    Sandrine : Psst ! Val !! Demande à Louis comment il fait pour avoir des dents si blanches !

    VM : ??! Euh..

    Louis : Je vais répondre, j’ai entendu ta question Sandrine… en fait comme tout le monde je me brosse les dents… avec un dentifrice anti-tartre

    Ludovic : Et non pas anti-tartes…

    VM : Remarque des fois ça pourrait servir, parce que des tartes… y’en a vachement…

    L : Ahh ahah, vous me faites vraiment mourir de rire… vous êtes terribles…

    Louis : Oui, franchement c’est dommage que l’on ne vous connaisse que maintenant, vous êtes vraiment supers !

    VM : Merci, c’est gentil ! On est comme ça…

    Sandrine : Oui, on se complète bien !

    Ludovic : C’est à dire que la bêtise que l’un d’entre nous n’a pas dis, il y a en a toujours un ou une parmi nous qui s’empresse de la dire…

    VM : Voilà…

    Sandrine : Et, les tâches de sang sur les dents, ça ne laisse pas des marques, comme le café par exemple qui peu jaunir les dents et …

    VM : Bon appétit… dis, Sandrine, nous ne sommes pas là pour parler de dentifrice…

    Sandrine : Oui, je sais, mais bon…

    VM : Que pensez-vous du phénomène gothique ? Et des groupes qui se griment comme des vampires ?

    L : Ridicules… les déguisements et le maquillage je veux dire. Comme si nous, nous nous promenions à la vue de tous avec des chemises qui dégoulinent de sang, les dents et le visage pleins de sang…. Non ! Nous on a de la tenue, on est propre sur nous. Ils veulent vraiment nous faire passer pour des truffes !

    VM : C’est vrai que c’est pas très malin… ça te dis pas d’aller t’amuser à leur faire une frayeur un de ces jours ?

    L : J’y est pensé, mais ils ne sont même pas dignes de mon intérêt, je ne vais pas perdre mon temps…

    VM : Oui, tu as raison ! Gabrielle as-tu d’autres souvenirs de concerts d’époque ?

    Gabrielle : Oui ! L’été, comme les stades n’existaient pas, quand il y avait un troubadour de renommée, cela se passait dans un champ (comme pour Johnny Hallyday). Un agriculteur nommé au hasard avait obligation de « prêter » son champ pour l’occasion. Je peux vous dire qu’ils n’étaient pas contents, surtout que personne ne leur donnait de compensation. Souvent, après le concert, il retrouvait son champ dans un piteux état… des cannettes, des poches de chips, des joints…

    VM : En tout cas pour les champs, c’est comme maintenant quand il y a un rassemblement techno… un champ leur est attribué et l’agriculteur n’a souvent pas son mot à dire…

    Sinon, Hi hi hi…. Tu vas nous faire croire qu’à l’époque, les cannettes, les chips et les joints existaient ??

    Sandrine : Hi hi hi, j’ai mal au ventre à force de rire…

    Ludovic : Tu ne crois pas que c’est plutôt l’ail sur ton steak qui te fait mal ? hi hi hi..

    VM : hi hi hi

    Gabrielle : Je comprends que ça vous fasse marrer. Mais c’est vrai ça aussi… Pour les cannettes, en fait c’est le forgeron qui façonnait de petits cylindres. Il les revendait prêt à l’emploi au brassier qui y versait sa bière et qui refermait le tout. En plus je me souviens que, un jour, il y avait un troubadour particulièrement mauvais et une grande partie des gens du public ont balancés leur cannettes… Je peux vous dire que le pauvre, se prendre des cannettes en acier qui pèse <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:metricconverter w:st="on" ProductID="2 kg">2 kg</st1:metricconverter> chacune… il s’en ai souvenu. En fait non, parce qu’il est tombé dans le coma (mais à l’époque on ne savait pas ce qu’était un coma…) et quand il s’est réveillé 2 mois plus tard il avait perdu la mémoire…

    Ludovic : Hi hi hi… c’est trop marrant ! Quelle vie c’était à l’époque !

    VM : Oui hi hi palpitant et dangereux à la fois !

    Gabrielle : Oui, c’était une vie pleine d’aventures… et les chips, c’était réellement des tranches de pomme de terre émincées, salées et passées à la poêle. Sauf que cela n’était pas aussi croustillant que maintenant et que l’on s’en mettait partout.

    VM : Ouai, après avec les mains toutes graisseuses…. Berk, moi qui suis toujours en train de courir me laver les mains toutes les 5 mn…

    Gabrielle : et oui, nous n’avions pas la facilité que vous avez maintenant. Pour les joints, c’était en fait du foin… du foin que l’on se taillait long comme une cigarette et qu’on allumait. Je me souviens que je m’étais pris pour une chouette après en avoir fumé un… hi hi hi.  J’étais monté dans un arbre et je m’étais jeté sur une souris qui passait… je me suis cassé un bras…

    L : Maman ! Tu as fumé un joint ?

    Gabrielle : Oh, oui, plusieurs même… mais ne soit pas coincé comme ça.

    Louis : Oui, mais c’est pas bon pour la santé.

    Gabrielle : Quel rabat-joie tu fais Louis !

    Sandrine : Oui, c’est vrai, ça, décoincez-vous un peu tout les deux !

    VM : Tu es choqué Lestat ?

    L : Un peu, non pas que Maman est pris des joints dans sa jeunesse, mais de l’apprendre comme ça, lors d’une interview…

    VM : Tu filmes Ludo ? C’est trop marrant…

    Ludovic : Oui, oui, t’inquiètes, c’est dans la boîte !

    Sandrine : C’est miraculeux ! Tu as dis Maman à Gabrielle !!

    VM : Ah oui, c’est vrai ! Il fallait un « choc » pour que tu dises Maman !

    Gabrielle : J’en suis toute émue… cela faisait si longtemps que tu ne m’avais dis Maman !

    Ludovic : Je sens que je vais pleurer !

    VM : Moi aussi…. Tu veux un kleenex ?

    Sandrine : Moi aussi et en plus je veux bien un kleenex…

    Ludovic : Tu as la serviette en papier de ton repas, tu n’as qu’à t’en servir !! hi hi..

    VM : Hi hi hi..

    Sandrine : ??

    VM : Bien, je vous remercie à tout les trois : Lestat, Louis et Gabrielle pour nous avoir reçu et accordé cet entretient. C’était passionnant ! Bonne fin de soirée !

    Ludovic : Oui, merci et faites attention de ne pas faire une indigestion !

    VM : Ludovic !

    Ludovic : Bein quoi ? A S’ils boivent trop de sang ce soir, après ils vont être malades…

    Sandrine : Ouai, berk…..

    VM : Euh… oui, bonne soirée !

    L, Louis et Gabrielle : Merci, vous aussi !

    L : Et surtout ! Ne changez pas !

    VM : Y’a pas de risques  

     

     

    J'adore vraiment le personnage de Lestat le vampire et si ce personnage existait, je le crois tout à fait capable de se sentir à l'aise dans une "interview" comme celle-ci!


    1 commentaire
  • Le DVD de Europe sera disponible en France le 21 novembre 2005.

    Vous pouvez le comander ici :

     

    Alapage

    ou ici

    Fnac


    votre commentaire
  • J'ai mis les liens où acheter le DVD de Europe en France, rubrique dernières infos et nouveautés.

    votre commentaire
  • Le DVD de Europe Live From The dark sera disponible en France à partir du 21 novembre, vous pourrez le commander ici :

    alapage

    ou ici

    Fnac

    Voici le contenu de ce DVD

     

    DVD 1: Concert Performance <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    01. Got To Have Faith <o:p></o:p>

    02. Ready Or Not <o:p></o:p>

    03. Supersticious <o:p></o:p>

    04. America <o:p></o:p>

    05. Wings Of Tomorrow <o:p></o:p>

    06. Let The Good Times Rock <o:p></o:p>

    07. Animal Crossing / Seven Doors Hotel <o:p></o:p>

    08. Hero <o:p></o:p>

    09. Wake Up Call <o:p></o:p>

    10. Sign Of The Times <o:p></o:p>

    11. Presentation <o:p></o:p>

    12. Milano / Girl From Lebanon <o:p></o:p>

    13. Carrie <o:p></o:p>

    14. Flames <o:p></o:p>

    15. Yesterdays News <o:p></o:p>

    16. Rock The Night <o:p></o:p>

    17. Start From The Dark <o:p></o:p>

    18. Cherokee <o:p></o:p>

    19. Final Countdown <o:p></o:p>


    DVD 2:
    <o:p></o:p>

    Bonus Material Behind The Tour: <o:p></o:p>

    Opening <o:p></o:p>

    Leaving Tilburg concert theatre <o:p></o:p>

    Arriving London <o:p></o:p>

    Entering London concert theatre <o:p></o:p>

    Audience interviews <o:p></o:p>

    Band going on-stage - final

    <o:p></o:p> 

    TAXI DIARIES:

    <o:p></o:p> 

    John N and John L <o:p></o:p>

    Ian Haugland <o:p></o:p>

    Mic Michaeli <o:p></o:p>

    Joey Tempest

    <o:p></o:p> 

    ON-STAGE INTERVIEWS: <o:p></o:p>

    John Norum <o:p></o:p>

    Mic Michaeli <o:p></o:p>

    John Leven <o:p></o:p>

    Ian Haugland <o:p></o:p>


    SPIRIT OF THE UNDERDOG MUSIC VIDEO
    <o:p></o:p>

    HEART OF STONE MUSIC VIDEO <o:p></o:p>

    GOT TO HAVE FAITH MUSIC VIDEO <o:p></o:p>

    HERO MUSIC VIDEO <o:p></o:p>

    BIOGRAPHY <o:p></o:p>

    DISCOGRAPHY <o:p></o:p>

    VIDEOGRAPHY <o:p></o:p>

    CREDITS <o:p></o:p>

    <o:p> Durée 3 heures 50 mn!!</o:p>


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires